La manifestation du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) contre le 3ème mandat pour Alpha Condé a été émaillée de violences à Labé, ce lundi 13 janvier 2020. Des jeunes surexcités s’en sont pris au tribunal de première instance local et au siège du RPG Arc-en-ciel, le parti au pouvoir. Au moins trois individus ont été arrêtés, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Aux environs de 12 heures, le climat est devenu plus tendu dans la commune urbaine de Labé ce lundi, suite à la manifestation du FNDC contre le 3ème mandat. Certains jeunes manifestants s’en sont pris aux locaux du tribunal de première instance de Labé. Une partie de la cour dudit tribunal a été démolie. Trois véhicules stationnés dans l’enceinte de la cour ont été incendié par des jeunes en colère qui scandaient des slogans hostiles à la justice guinéenne : Justice zéro, justice zéro, ou encore, justice pour nos frères assassinés.

Par ailleurs, une partie des vitres de la salle d’audience a été cassée par les manifestants. Trouvé sur place, Fallou Doumbouya, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Labé, très déçu par cette attitude, n’a pas voulu réagir. Il cherchait à faire le bilan des dégâts subis.

Au quartier Konkola, le siège du RPG Arc-en-ciel a été aussi attaqué par des jeunes qui ont cassé le portail de la cour. Une boutique contiguë au siège a également été vandalisée. Au moins trois des assaillants ont été mis aux arrêts et remis aux autorités.

De violents échanges ont opposé des jeunes aux forces de l’ordre qui ont échangé des cailloux et du gaz lacrymogène. Un gendarme a été blessé à la main.

Depuis Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin