Dans la journée de ce mardi, 14 janvier 2020, deuxième jour des manifestations illimitées contre le projet de nouvelle constitution qui donnerait un troisième mandat du président Alpha Condé, des échauffourées ont éclaté à Wanindra, non loin du PA installé sur le rond-point de la transversale numéro cinq (T5) qui relie Kobaya à Kissosso, sur l’axe Enco 5-Sonfonia.

Depuis le matin, les activités tournaient au relent sur la route Le Prince. Même si la circulation avait repris timidement, des jeunes manifestants et les forces de l’ordre se livrent souvent à des accrochages. Guineematin.com a fait le constat notamment entre le marché Baïlobaya et le rond-point de la T10, en passant par Sonfonia gare et la transversale Numéro huit (T8).

Sur la colline de Manguéboungni par exemple, à Sonfonia, la police a procédé à l’arrestation d’au moins trois (3) personnes. Juste après le marché de Bailobaya, les agents de forces de l’ordre et des manifestants échangent quelques fois des jets de pierres contre du gaz lacrymogène.

Aux environs de 10 heures, des jeunes manifestants régnaient en maîtres sur la transversale reliant Wanindara et Kobaya. Au moins deux barricades avaient été érigées non loin des rails.

Le long de cet axe, les boutiques et les magasins sont toujours fermés. Certaines stations services fonctionnement ainsi que les marchés aux condiments. Quand aux forces de sécurité, elles sont postées à tous les points stratégiques.

A quelques mois de la fin de son deuxième et dernier mandat, le président Alpha Condé tient à changer la Constitution guinéenne. Ce qui lui permettrait de continuer à rester à la présidence de la République. Opposés à ce projet, plusieurs leaders politiques et de la société civile, réunis au sein du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), appellent les Guinéens à des manifestations illimitées pour contraindre le chef de l’Etat à renoncer à ce projet et à organiser des élections libres et transparentes à la fin de son mandat comme l’exige la Constitution guinéenne. Et, ce mardi est donc la deuxième journée de ces manifestations intitulées « résistance continue » par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC).

A suivre !

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin