La pandémie due au nouveau coronavirus poursuit sa propagation vertigineuse dans le monde. Cette maladie qui se joue des frontières a déjà atteint de plus d’un million de personnes à travers la planète. Hier, mardi 07 Avril 2020, on dénombrait officiellement plus de 75 000 décès dus au COVID-19. Et, selon l’organisation mondiale de la santé, plus de quatre milliards de personnes (soit plus de la moitié de la population mondiale) sont appelées ou obligées de rester confinées chez elles pour limiter la propagation de cette maladie.

L’Europe reste encore le continent le plus affecté en termes de morts liés au nouveau coronavirus qui est apparu en Chine dans la dernière quinzaine du mois de décembre 2019. Cependant avec ses quelques 54 000 morts, le vieux continent espérait une confirmation du recul des décès esquissé le week-end dernier en Italie et en Espagne (les deux pays les plus touchés d’Europe). Mais, le bilan quotidien est reparti à la hausse hier, mardi, en Espagne (après quatre jours de baisse) avec 743 morts. Ce qui porte désormais à 13 798 décès dus au COVID-19 dans ce pays.

La veille, la même tendance avait été observée en Italie, avec 636 décès supplémentaires. L’Italie est le pays le plus endeuillé au monde avec plus de 16 500 morts. La France dénombre officiellement plus 10 000 morts. Et, selon les informations, 6 494 de ces victimes sont mortes dans les hôpitaux et 2 417 sont décès en Ehpad. 29 722 sont hospitalisées et 7 072 cas graves se trouvent en réanimation. Le gouvernement a appelé la population à ne pas « relâcher ses efforts pour lutter contre le coronavirus ». Donc, le confinement devrait durer plus que prévu.

Avec plus de 50 000 personnes testées positives au coronavirus et plus de 6 000 morts, dont 786 entre lundi et mardi, le Royaume-Uni est entré dans la cour des pays d’Europe les plus violemment touchés par cette pandémie. Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a été admis lundi en « soins intensifs ». Avec ses 55 ans, il est le seul chef de gouvernement d’une grande puissance à avoir été contaminé par le COVID-19 qui éprouve l’humanité.

En Suède, selon le comptage publié mardi par l’agence publique de santé, plus de 100 personnes contaminées par le nouveau coronavirus sont mortes en 24 heures. Ce pays de 10,3 millions d’habitants recense désormais 7 693 cas d’infection et déplore 591 décès.

En Ukraine, 1 462 malades du COVID-19 dont 45 morts ont été officiellement recensés depuis de le début de cette pandémie du nouveau coronavirus. Dans ce pays (l’un des plus pauvres d’Europe), le maire de Dnipro, Boris Filatov, a fait creuser 615 tombes et préparés 2000 sacs mortuaires étanches pour inciter ses administrés à respecter le confinement. « sans aucune exagération, c’est une question de vie ou de mort », a écrit le maire Boris Filatov sur sa page Facebook, tout en brandissant la menace d’une amende de 17 000 hryvnias (environ 623 dollars) contre ceux qui ne se confineraient pas.

Les Etats-Unis sont le pays du monde qui compte, de très loin, le plus de cas officiellement déclarés de COVID-19. Et, le nombre de décès causés par la maladie dans ce pays augmente depuis plusieurs jours de plus de 1000 quotidiennement, se rapprochant ainsi peu à peu du bilan déploré en Italie (16 523 morts) et en Espagne (13 341 morts). A ce 06 avril, on dénombre officiellement 366 000 cas d’infection dont 10 908 décès aux Etats-Unis. Et, l’Etat de New York (l’épicentre de cette pandémie dans ce pays) a enregistré à lui seul 731 morts en 24 heures. « Un nouveau record depuis le début de la maladie du COVID-19 dans cet Etat », a indiqué ce mardi le gouverneur Andrew Cuomo.

Face à la propagation vertigineuse de la pandémie du nouveau coronavirus, plusieurs mesures ont été mise en en place par les gouvernements des différents pays à travers la planète.

Ce mardi, le Japon a instauré l’état d’urgence. La mesure durera un mois et concerne les sept villes et départements les plus touchés, à commencer par Tokyo et Osaka. A HongKong, l’interdiction d’entrée pou les étrangers non résidents a été prolongée de deux semaines. Egalement, en Colombie, le confinement a été prolongé de deux semaines, alors que 46 personnes y sont déjà mortes de COVID-19. En Equateur (un des pays sud-américains les plus touchés) où 191 décès liés au COVID-19 ont déjà été recensé, le port du masque est devenu obligatoire dans tous les lieux publics.

En Afrique, 52 pays (sur les 54 que compte ce continent) sont officiellement touchés par cette pandémie. 10 267 cas confirmés de coronavirus y ont été rapportés ce mardi, 7 avril 2020. Et, selon le centre pour la prévention et le contrôle des maladies de l’Union africaine, le COVID-19 a déjà coûté la vie 492 personnes sur le contient. Cependant, l’Afrique du Sud (près de 1749 cas positifs), l’Algérie (1 423) et l’Egypte (1 332) sont les pays les plus touchés d’Afrique. Le Maroc a également dépassé la barre des 1000 personnes infectées. Dans ce pays où l’état d’urgence sanitaire est en vigueur depuis le 19 mars dernier, le port de masque est devenu obligatoire. Aussi, le confinement total est obligatoire pour tous, sauf ceux disposant d’un « permis de circuler dérogatoire » pour se rendre au travail.

Avec 26 cas de COVID-19 à ce jour, le Bénin renforce les mesures de prévention. Les autorités du pays ont décidé lundi soir de rendre le port du masque obligatoire dans tous les lieux public. Une mesure qui entrera en vigueur ce mercredi 8 avril dans les 12 villes du cordon sanitaire du pays. Le port de masque est aussi devenu obligatoire au Cameroun où 652 cas confirmés de coronavirus sont déjà recensés. « Le nombre d’infection va malheureusement grimper les prochains jours avec la campagne de testing massif que nous avons lancé », a averti Manaouda Malachie, le ministre camerounais de la santé.

A Madagascar, le port de masque a été aussi rendu obligatoire depuis lundi soir ; mais, le pays est en manque notoire de masques. Et, les prix se sont envolés à cause de la spéculation.

Avec huit cas confirmés de coronavirus jusqu’à hier, mardi, le Malawi vient de notifier son premier cas de décès lié au COVID-19. Il s’agit d’une femme d’une cinquantaine d’années, d’originaire indienne, récemment rentrée du Royaume-Uni.

Au Kenya, 14 nouveaux cas de coronavirus viennent d’être enregistrés. Ce qui porte à 172 le nombre de malades du COVID-19 dans le pays. Cependant, 31 nouveaux cas de Covid-19 ont été détectés ce mardi à Djibouti. Ce pays compte désormais 121 personnes infectées.

En Guinée, 144 cas confirmés de COVID-19 dont cinq guéris y ont été recensé depuis le 12 mars dernier. 139 cas sont hospitalisés et plus de 3 000 contacts recensés dans le pays.

A suivre !

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin