Plusieurs jeunes du quartier Tonkolonko, dans la commune urbaine de Faranah, ont manifesté ce mardi, 21 avril 2020, dans les rues de la ville. Ils protestent ainsi contre le manque de courant dans leur localité, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Les manifestants se sont rassemblés au carrefour Douane, où ils ont entamé leur manifestation. Ils ont défilé de là jusqu’à la devanture de l’agence locale de l’EDG, scandant des slogans hostiles à la société en charge de la gestion électrique.

« Nous sommes dans la rue pour réclamer le courant. Il y a quelques semaines, on ne reçoit pas de courant. Depuis l’annonce de la décision du président de la République relative au non payement de courant durant trois mois, notre quartier Tonkolonko n’a plus reçu le courant. Nous avons plusieurs fois informé les autorités compétentes mais aucun résultat n’a été obtenu. C’est pour cette raison que nous sommes dans la rue pour réclamer le courant », a expliqué Aly Camara, l’un des manifestants.

Karifa Sylla

A l’EDG, le responsable local, se dit surpris de ce mouvement de protestation. Car, soutient-il, ces jeunes sont déjà informés de la cause de la non fourniture du courant à leur quartier. « Le 13 avril dernier, il y a eu un vent violent, accompagné de pluie à Faranah. Suite à ce vent, il y a eu une décharge électrique qui endommagé le transformateur. A cette date, Tonkolonko n’était effectivement pas alimenté.

Le 15 avril, j’ai pris langue avec ma direction à Conakry et une demande d’un nouveau transformateur a été faite et transmise à la direction. Le même jour, le magasin de Tombo a été fouillé et un transformateur de 400 KVA a été retrouvé. Mais, il se trouve qu’à l’EDG, nous disposons de trois camions grues qui assurent le transport de tels équipements.

Les deux sont à l’intérieur du pays pour déposer des matériels, le troisième se trouve à Conakry pour les transits. Il était question donc d’attendre le retour des deux camions pour acheminer les matériels de Faranah. J’ai été surpris donc de la réaction de ces jeunes. Car, lorsque la panne a été déclarée, j’ai informé la jeunesse et même dans les bars café de la situation du courant dans leur quartier », a dit Karfa Sylla.

Ce responsable local de l’Electricité de Guinée a rassuré les manifestants que le transformateur arrivera à Faranah au plus tard jeudi prochain et que la fourniture du courant sera aussitôt rétablie. Ces assurances ont permis de faire baisser la tension et les protestataires se sont dispersés sans faire de violences.

De Faranah, Bangoura Mamadouba pour Guineematin.com

Tel : 00224 620 24 15 13 / 660 27 27 07

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin