Elhadj Mamadou Doumbouya, secrétaire politique de la fédération RPG Labé

Depuis quelques jours la clef appliquée pour répartition d’un montant de 135 millions de francs guinéens offerts comme « Sounnakhati » par le président Alpha Condé à « ses compagnons », à l’occasion du mois saint de Ramadan alimente la chronique et fait objet de débats dans les causeries de salon à Labé, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Selon une source anonyme qui a contactée Guineematin.com pour n’avoir bénéficié d’aucun sous de ce montant global a expliqué que le président a offert à Labé « 135 millions de francs guinéens pour le sucre du mois de ramadan ».

Il semble alors que lorsque le montant est venu, le premier à le recevoir s’est servi à volonté avant de remettre à son proche collaborateur dans le parti le reste. « C’est la deuxième personne, Elhadj Mamadou Doumbouya, (qui ne savait pas combien est venu et combien son supérieur hiérarchique a pris) s’est autorisé d’élaborer une liste d’ayants droit de 35 personnes qui ont finalement été appelées « Compagnons de lutte du président Alpha Condé ».

Malheureusement, cette formule qui a été utilisée pour exclure la grande majorité des militants du parti présidentiel à Labé s’est révélée très contre-productives. Ce qui devait être géré à huit clos a éclaté au grand jour quand certains ayants droit se sont sentis légers par la clef de répartition non consensuelle.

« Un des bénéficiaires a protesté contre le montant d’un million qu’il a reçu sur les 135 venus, estimant avoir droit à plus. Cette protestation a été faite devant un cadre du gouvernorat, militant du parti qui ne savait pas que le président Alpha Condé a envoyé du sucre. L’intéressé a tout de suite piqué une colère noire et réclamé sa part du gâteau. Finalement, il s’en est tiré avec un million de francs guinéen. Le plaignant, lui, n’a trouvé aucune oreille attentive pour l’écouter » ajoute notre source généralement bien informée.

Poursuivant son témoignage, il a conclu que « sur les 35 personnes inscrites sur la liste, certaines n’ont eu que 500 mille francs guinéens. Imaginez le reste !»

Interpellé par Guineematin.com sur la question, un des mis en cause, Elhadj Mamadou Doumbouya, secrétaire politique du RPG Arc-en-ciel de Labé a donné une autre version des faits.

« Jamais ! Je m’inscris en faux. Celui qui vous a dit ça a menti. Le président n’a pas envoyé du sucre pour le RPG Arc-en-ciel. Le président a donné du sucre à ses anciens compagnons. Le RPG Arc-en-ciel a reçu du sucre donné par le député uninominal, Thierno Aliou Mosquée Diallo qui a donné 5 sacs, le préfet Safioulahi Bah nous a donné 3 sacs et l’université nous a donné aussi 3 sacs. A ma connaissance, c’est ce que le RPG a gagné comme sucre pendant le mois de ramadan » a-t-il expliqué.

A la question de savoir quel est le montant offert à ceux qu’il qualifie d’anciens compagnons du président Alpha Condé, Elhadj Mamadou Doumbouya s’est emballé.

« Ah, non ! Puisque je ne suis pas ancien. Je ne me suis pas intéressé » a-t-il voulu couper court. Mais, « pourtant, nous avons appris que c’est vous qui avez partagé le montant » réplique Guineemain.com avec beaucoup d’assurances. Notre interlocuteur a immédiatement changé de stratégie de défense.

« Il y a une liste de 35 personnes qui accompagnait le montant. Mon nom figure bien sur cette liste, en tant que compagnon » a-t-il recadré.

Cependant, il se trouve que certaines personnes concernées par cette liste de 35 personnes se sont senties lésées par la clef de répartition.

« Ce n’est pas le cas. Je te donne un exemple. Quand le président envoie le déjeuner à la maman de l’imam, moi, je ne peux pas dire qu’il faut forcément que j’obtienne le même montant. Est-ce que tu comprends ? Il y a donc des différenciations. Contrairement à ce qui se raconte, je sais que par exemple l’inspecteur régional de l’Administration Publique a reçu un montant. Mais, son nom ne figurait pas sur la liste des 35 personnes » indique-t-il.

Comment l’inspecteur a-t-il alors reçu quelque chose au moment où il n’était pas prévu ?

« Certains d’entre nous les ayants droit ont accepté de diminuer ce qu’ils ont reçu pour lui en donner. Autrement, son nom ne figure pas aujourd’hui, il ne figure pas demain » se défend-il en avouant que l’inspecteur régional de l’Administration Publique, Cheick Keïta a effectivement reçu un million : « moi, même j’ai eu un million de francs guinéens » conclu-t-il notre entretien.

De son côté, Cheick Keïta, inspecteur régional de l’Administration Publique, n’a pas voulu commenter en profondeur cette situation : « le gouverneur même était fâché. Il a crié sur eux. Moi, j’ai dit de laisser tomber, parce que moi je poursuis l’idéal. C’est fini comme ça-là maintenant. Le gouverneur n’était pas content. C’est clos maintenant » rassure ce militant convaincu du RPG Arc-en-ciel.

De Labé, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin