Après la découverte du troupeau de 8 bœufs à Douroun, un district relevant de la commune rurale de Kollet, dans la préfecture de Tougué, suivie du démantèlement d’un important réseau de voleurs de bétail lié à cette affaire d’animaux retrouvés au bord d’une rivière, des citoyens de la commune rurale de Kouratongo ont incendié deux boutiques remplies de marchandises et d’objets de valeurs appartenant à l’accusé principal et à son jeune frère, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Après l’interpellation des sieurs Ibrahima Baldé et Alhassane Bhoundou Koura Diallo, actuellement détenus à la maison centrale de Labé, en lien avec les 8 bœufs retrouvés attachés à un pont à Douroun Mangol, relevant de la commune rurale de Kollet, dans la préfecture de Tougué, des citoyens en colère et se disant propriétaires des bêtes volées se sont attaqués à deux boutiques remplies de marchandises et appartenant à Alhassane Bhoundou Koura Diallo et à un de ses jeunes frères, à Hooré Kollet, dans la sous-préfecture de Kouratongo. Au cours de cette attaque nocturne perpétrée par la foule à deux endroits différents et éloignés l’un de l’autre, les boutiques et leurs contenus ont été réduits en cendre.

« Dans cet incendie criminel, nous avons perdu 4 panneaux de 200 A, 3 batteries de 200 A, un congélateur, 120 casiers de jus, 17 alvéoles d’œufs, 10 cartons de mayonnaise, 2 cartons de cigarette, 5 cartons de Thé vert, 11 cartons de savon, 3 écrans 32, 2 branchements canal, un moteur de tricycle à moteur, 2 autres moteurs d’une autre marque, 6 Haut-parleurs, 2 amplis, 2 mixeurs, des petits bancs qui étaient à l’intérieur, 4 chaises en plastique, 1 table en plastique, 3 Presses café, 2 cartons de tasse, 3 bancs, 2 petites tables, 4 planches, 4 table-bancs pour élèves, 7 cartons de sardine, 1 carton de pièces détachées pour motos, 10 pneus, 2 cartons de chambre à air, 1 bouteille de gaz, 4 bidons d’essence, 2 bidons d’huile moteur, etc. » a expliqué dans l’après-midi de ce jeudi, 28 mai 2020, au téléphone de Guineematin.com, Thierno Alpha Bhoundou Koura Diallo, grand frère de présumé voleur de bétail, Alhassane Diallo, responsable local de l’UFDG, membre du conseil communal de Kouratongo, actuellement détenu à la maison centrale de Labé.

A cela, il faut ajouter plus de 23 millions de francs guinéens en espèce destinés au financement des travaux de finition d’une autre infrastructure privée en chantier qui avaient été confiés au gérant de l’une des boutiques par une tierce personne. Il semble qu’actuellement ce chantier est bloqué faute d’argent.

Mamadou Diouldé Baldé, éleveur à Kouratongo, poursuivi pour incendie volontaire

Selon une source proche des éleveurs contactée par téléphone à Kouratongo, cette colère populaire a été provoquée par le refus des autorités sécuritaires et judiciaires de mettre la main sur le père de Diallo Alhassane Bhoundou Koura, le sieur Abdoulaye Bhoundou Koura, bouché de profession, vice-président du district de Hooré Kollet ayant la réputation d’être le cerveau d’un grand réseau de voleurs de bétail qui décime le cheptel dans la contrée.

Lorsque le juge de paix de Tougué, Souleymane Kouyaté a été informé de l’arrestation du jeune maçon Ibrahima Baldé par les populations de Kouratongo, il s’est rendu sur le terrain en compagnie du maire de la commune rurale de Kollet, Ibrahima Kaba Bah pour tenter d’extraire l’accusé de la colère populaire. Au cours de la rencontre, la population locale a demandé en vain que l’autorité judiciaire fasse arrêté et partir avec le bouché, Abdoulaye Bhoundou Koura Diallo et son neveu, Oumar Diallo qui sont soupçonnés d’être impliqué dans l’affaire des 8 bœufs retrouvés à Douroun, dans la commune rurale de Kollet.

Les soupçons de la population locale se sont accentuées sur Abdoulaye Bhoundou Koura Diallo se serait opposé à l’arrestation par la foule de son neveu, Oumar Diallo cité par Ibrahima Baldé comme étant son Co-convoyeur de bœufs retrouvé à Douroun, dans la sous-préfecture de Kollet.

Ibrahima Kaba Bah, maire de la commune rurale de Kollet

« En réalité, c’est le père de Diallo Alhassane, actuellement détenu à Labé qui est visé par la colère populaire. Les citoyens de Kouratongo veulent l’arrestation de Modi Abdoulaye Bhoundou Koura Diallo qui a la réputation d’être le chef d’un puissant réseau de voleurs de bétail dans la zone. Mais, ils n’ont aucune preuve matérielle contre le monsieur. Il n’a pas été dénoncé par les prévenus, il n’a été pris avec aucune bête. Apparemment, lui, il ne va pas sur le terrain. Il ne fait qu’acheter les animaux avec les autres », précise le maire de la commune rurale de Kollet, Ibrahima Kaba Bah.

Sur cette question, un autre membre du conseil communal de Kouratongo, Ibrahima Cissé Baldé qui avait conduit une liste indépendante lors des élections communales du 4 février 2018, a tenu à révéler que « Modi Abdoulaye Bhoundou Koura Diallo qui est bouché de profession avait déclaré publiquement en 2018 être le principal voleur et le principal receleur de tous les bœufs qui disparaissent dans la zone. A l’époque, nous avons porté plainte contre lui à la Brigade de Recherche de la Gendarmerie de Labé où le Commandant Diop avait géré le dossier. Mais, cette plainte n’avait pas prospérer, parce qu’on avait donné une connotation politique à l’affaire. »

Pour les populations locales, toute enquête qui ne conduit pas à l’arrestation de celui qui passe aux yeux de l’opinion comme étant le cerveau moteur du vol de bétail dans la localité, Abdoulaye Bhoundou Koura Diallo, père de Diallo Alhassane ne va pas donner satisfaction et rassurer les éleveurs.

En attendant d’y voir clair, Thierno Alpha Bhoundou Koura Diallo a, au noms de ses jeunes frères, porté plainte pour incendie volontaire et destruction d’édifices privés à la Brigade de Recherche de la Gendarmerie de Labé contre 14 citoyens de Kouratongo dont Mamadou Djouldé Baldé, boulanger, propriétaire de 2 bœufs parmi les 8 retrouvés à Kollet et Ibrahima Cissé Baldé, membre du conseil communal issu de la seule liste indépendante qui a participé aux dernières élections communales dans la collectivité.

« Je suis allé faire ma déposition. La gendarmerie avait promis de poursuivre le dossier après le mois de ramadan qui vient de prendre fin. Nous sommes à l’écoute de Commandant Diop qui aurait déjà convoqué les accusés à Labé » conclu notre interlocuteur, Thierno Alpha Bhoundou Koura Diallo.

De Labé, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin