Plan et Développement Economique

Une bonne nouvelle. La Banque Mondiale accorde une enveloppe de 60 millions de dollars US à la Guinée pour renforcer l’autonomisation des filles et femmes.

Communiqué de PRESSE

(Conakry, le 4 juin 2020). En sa qualité de Gouverneure pays du Groupe de la Banque Mondiale pour la Guinée, Mme la Ministre du Plan et du Développement Economique a, au nom du Chef de l’Etat, Pr Alpha Condé et du Gouvernement, l’honneur et le grand plaisir d’annoncer au peuple de Guinée et à la communauté des partenaires au développement du pays, que le Conseil d’Administration (C.A) de la Banque Mondiale a approuvé, le 28 mai 2020 à Washington DC, une enveloppe de 60 millions de dollars US en faveur de la Guinée. Un appui financer du guichet « IDA » destiné à la composante guinéenne de la phase 2 du projet régional SWEDD ; entendez « Projet pour l’Autonomisation des Femmes et le Dividende Démographique au Sahel » (SWEDD, selon l’acronyme anglais).

Madame Kanny Diallo, Ministre du Plan et du Développement Economique

« Cet appui de l’IDA, en cette période de riposte contre la COVID-19, témoigne du soutien constant et renouvelé de notre partenaire stratégique, la Banque Mondiale, aux réformes engagées par le Chef de l’Etat, Pr Alpha Condé et aux efforts fournis par le Gouvernement dans la mise en œuvre des projets et programmes en faveur de l’amélioration des conditions de vie des population et, notamment pour le développement du capital humain en vue de la captation du dividende démographique en Guinée et en Afrique » note avec satisfaction, Mme la Ministre Kanny Diallo.

Le projet SWEDD 2 est en parfaitement adéquation avec les documents stratégiques de la Guinée, à savoir la Vision Guinée 2040, le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES 2016 – 2020) ainsi que les cadres d’orientation des programmes de développement dont la Vision 2020 de la CEDEAO et la Vision 2063 de l’Union Africaine.

Il est utile de souligner qu’en Guinée, ce projet (placé sous la supervision technique de la Direction Nationale de la Population et du Développement), sera mis en œuvre dans toutes les communes rurales des régions de Labé, Faranah et Kankan. Au titre d’appui à l’autonomisation des filles et jeunes femmes, il s’articulera autour d’un programme holistique d’activités communautaires, visant à :

a) Améliorer l’accès, la rétention et la réussite des filles dans l’enseignement secondaire, en particulier celles des zones rurales et des familles les plus vulnérables ;

b) Réduire les grossesses précoces en améliorant l’accès à la santé sexuelle et reproductive, à la planification familiale et à l’information sur les comportements sexuels responsables ;

c) Réduire les mariages précoces et autres pratiques néfastes (MGF/E, violence sexuelle, etc.) dans les zones d’intervention des projets ;

d) Engager les communautés, les dirigeants, les femmes, les jeunes, en particulier les filles, dans un dialogue social, un plaidoyer auprès des décideurs sur la base de données de qualité pour saisir le dividende démographique ;

e) Promouvoir l’autonomisation socio-économique des femmes et des filles en élargissant leurs possibilités économiques.

« Je voudrais, au nom du Chef l’Etat, Président de la République, féliciter et remercier vivement nos partenaires de la Banque Mondiale, notamment le staff de la Représentation résidente du Groupe en Guinée, pour cet important soutien financier qui nous permettra, en cette période de « pandémie de coronavirus » d’endiguer l’aggravation des risques auxquels sont exposées les filles et les femmes en raison de la COVID-19 et son impact sur la transition démographique et sur l’accumulation du capital humain dans les pays bénéficiaires du projet SWEDD 2. L’appui technique du Bureau pays de l’UNFPA et de son Bureau régional pour l’Afrique du Centre et de l’Ouest est aussi à saluer » a affirmé, Madame la Ministre du Plan et du Développement Economique.

A noter que le montant global approuvé par le C.A de la Banque Mondiale en faveur des neuf (9) pays du projet SWEDD 2 est de 376 millions de dollars US. Ce projet va s’atteler à renforcer davantage l’autonomisation des filles et femmes ainsi que les cadres juridiques qui soutiennent les droits des femmes à la santé et à l’éducation en cours en Côte d’Ivoire, au Mali, en Mauritanie et au Tchad. Des activités qui seront dorénavant étendues à deux nouveaux pays : le Cameroun (75 millions de dollars US) et la Guinée, notre pays pour (60 millions de dollars US).

A propos du Ministère du Plan et du Développement Économique, sa mission essentielle est de bâtir des stratégies et élaborer des politiques efficaces et appropriées pour apporter des réponses plus structurées aux défis présents et à venir du développement socio-économique durable et inclusif de la Guinée.

Service de Communication du MPDE

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin