Environ une semaine après son arrestation, le militant de l’UFDG Lamarana Gongorè Bah, a été remis en liberté ce jeudi, 4 juin 2020. Ses ennuis n’ont cependant pas fini puisqu’il a été inculpé et placé sous contrôle judiciaire, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Détenu depuis plusieurs jours à la DPJ (Direction centrale de la police judiciaire), le jeune homme a été déféré ce jeudi au parquet du tribunal de première instance de Dixinn. Après l’avoir entendu, le procureur a transféré le dossier chez le juge d’instruction. Ce dernier a inculpé le jeune, connu pour être un militant engagé du principal parti d’opposition du pays pour « participation délictueuse à un attroupement » et l’a remis en liberté assorti de placement sous contrôle judiciaire.

Lamarana Gongorè Bah a été arrêté le vendredi, 29 mai 2020, à Conakry. Quelques jours plus tard, une vidéo montrant le jeune homme soumis à un interrogatoire forcé par des inconnus et des photos montrant des traces de tortures sur son visage ont inondé les réseaux sociaux. Ces images ont provoqué une vive indignation au sein de l’UFDG, amenant les avocats de la formation politique à se saisir du dossier.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 12 43 62

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin