image d’archive 

Depuis la fin du mois de ramadan, le kilogramme de viande se négocie à Labé à 45 000 francs guinéens. Une situation qui a fait l’objet de plusieurs dénonciations chez les consommateurs, fortement affectés aussi bien par cette hausse que par la pénurie qui s’en est suivie.

Pour désamorcer la crise, les autorités communales ont convoqué une réunion avec la coopérative des bouchers ce vendredi, 5 juin 2020, à la mairie. A l’issue de la rencontre, un compromis a été trouvé entre autorités et bouchers, avec une baisse graduelle du prix du kilogramme, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Les multiples plaintes et dénonciations des citoyens de Labé suite à l’augmentation du prix du kilogramme de la viande n’ont pas laissé indifférents les autorités communales. C’est dans le souci de trouver une solution à cette crise que les autorités communales et les bouchers se sont retrouvés ce vendredi à la mairie.

Les deux parties se sont entendus à ce que le prix du kilogramme soit vendu à 40 mille FG jusqu’à la fin du mois de juin. A partir du 1er juillet, le kilo va baisser encore pour être vendu à 35 mille GNF.

C’est ce qu’a fait savoir Mamadou Aliou Laly Diallo, maire de la commune urbaine, à l’issue de la rencontre. « Nous avons constaté et avons été interpellé aussi par les citoyens de Labé sur une augmentation abusive du prix du kilogramme de viande au marché. Nous avons fait appel aux bouchers. Pour rappel, sur PV on s’était entendu qu’en cas de difficultés sur ce secteur, qu’ensemble on devait se rencontrer pour prendre des dispositions pour voir comment soit augmenter ou les appuyer. On s’est retrouvé et on les a écouter. Ils ont des arguments valables et solides parce que l’obtention du bétail cause problème. La pandémie de la COVID-19 a fait que certains marchés de bétails ont été fermés. Donc, ce n’était pas facile pour eux. Mais, l’erreur qu’ils ont commise c’est du fait qu’ils ne sont pas venus nous rencontrer pour fixer ensemble un prix. Nous leur avons fait ces reproches de violation de la convention qui était établie entre nous, que le kilo de viande ne doit pas dépasser 35 000 GNF. Mais finalement, on s’est entendu avec eux qu’ils peuvent continuer à vendre le kilogramme de viande à 40 000 GNF. Mais à partir du 1er Juillet 2020, le prix du kilogramme de viande revient à 35 000 GNF. Nous allons suivre et veiller à l’application de cette décision signée du maire et du représentant de la coopérative des bouchers », a expliqué le maire.

Il faut souligner que selon les bouchers, l’augmentation du prix du kilogramme de viande est due à la pandémie du COVID-19 qui a impacté négativement sur l’approvisionnement des marchés hebdomadaires, tous fermés actuellement.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin