Depuis le décès de Lansana Bissiri Camara il y a quelques cinq (5) mois, le quartier Gangan, de la commune urbaine de Kindia, n’a pas de chef de quartier. C’est pour réclamer le remplacement du défunt par un certain Moussa « Dadis » Soumah que des jeunes dudit quartier ont manifesté ce samedi, 27 juin 2020, à la devanture de la mairie. Ils soupçonnent le maire de vouloir imposer une dame à ce poste, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Les jeunes du quartier Gangan se sont fait entendre ce samedi à travers une manifestation pour réclamer la nomination de Dadis Soumah à la tête dudit quartier. « Nous sommes descendus dans les rues ce matin pour que Dadis soit notre chef de quartier. Il était l’adjoint du défunt et nous croyons qu’il peut faire l’affaire. On ne comprend pas pourquoi le maire garde encore le cachet du quartier à son niveau. Cela fait 5 mois que nous n’avons pas de chef de quartier. Donc aujourd’hui, nous voulons que Dadis devienne notre chef de quartier parce qu’il est jeune et il pourra faire l’affaire. Nous sommes allés à la mairie main en vain », a confié à chaud un manifestant.

Selon un sage du quartier, qui a gardé l’anonymat, le maire est derrière toute cette bisbille à Tafory Gangan. « Vous savez, il est difficile de mettre les jeunes à la tâche dans ce pays, sinon ce que les manifestants réclament aujourd’hui est bien dans le bureau du quartier. Mais, comme il est enseignant à Télimélé, les gens se sont dit de procéder à son transfert ici à Kindia pour qu’il soit à la tête du quartier parce que c’est un jeune qui a montré ses preuves au moment où le défunt Lansana Bissiri était chef. Mais à la surprise de tout le monde, les autorités communales ont renversé la tendance en disant qu’ils veulent même installer un autre chef de quartier. Chose qui a irrité la colère des jeunes en traitant le maire Mamadouba Bangoura de tous les noms d’oiseau », précise notre interlocuteur.

Joint au téléphone, le maire a donné sa version des faits. « Bon, à propos de la manifestation là, ce sont les enfants qui m’ont dit que les jeunes de Gangan se sont révoltés ce samedi pour dire que le quartier n’a pas de chef. Bon, nous on n’était prêt à installer le chef de quartier. Mais, le communiqué est sorti pour instruire le ministère de l’Administration du Territoire de s’en charger désormais. Donc, on a arrêté pour ne pas être en porte-à-faux avec les institutions du gouvernement. Mais, je condamne la manifestation d’aujourd’hui parce que les jeunes ont droit à réclamer le bureau de la jeunesse, mais l’installation du chef de quartier revient à la commune, sur proposition des citoyens du quartier et non les jeunes. Cela ne se passe dans aucun quartier. Mais tout ce que je leur demande, c’est de se ressaisir et d’attendre que les instructions soient données. Nous, on n’a aucun intérêt à installer une autre personne qui n’est pas le choix des citoyens. S’ils veulent Paul ou Pierre, mais il n’y a aucun problème. Mais, ils n’ont qu’à se ressaisir pour le moment », a lancé Mamadouba Bangoura.

Les jeunes protestataires accusent le maire d’avoir gardé leur cachet à son niveau. Interrogé sur la question, monsieur Bangoura balayé d’un revers de la main. « Moi je n’ai pas leur cachet. Si on installe un nouveau chef là-bas, nous allons récupérer le cachet dans la famille de l’ex-chef de quartier, et s’il n’y en a pas, on en fabrique un », a-t-il laissé entendre.

Selon nos informations, une dame aurait été choisie pour être la cheffe du quartier de Gangan alors que les manifestants réclament Moussa Dadis Soumah.

A suivre…

Mohamed M’bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628 51 88 88

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin