Abdoulaye Kouroumah du parti RRD

Comme annoncé dans nos précédentes dépêches, l’Honorable Abdoulaye Kourouma, président du parti RRD, a été destitué hier, vendredi 03 juillet 2020, de son poste de sixième secrétaire parlementaire de l’Assemblée nationale. Il a été remplacé par l’honorable Abdoulaye Sanoh, secrétaire général du MDPG, le parti de l’ancien ministre Siaka BARRY, qui est du même groupe parlementaire, le Groupe Alliance Patriotique.

C’est d’ailleurs le seul a avoir été remplacé dans ce tout premier réaménagement du Bureau de l’Assemblée nationale. Ce remplacement n’est évidemment pas fortuit !

Pour mieux comprendre les raisons qui ont poussé les décideurs de l’Assemblée nationale à éjecter Abdoulaye Kourouma de son poste, Guineematin.com a posé la question à l’honorable Aly Kaba, le président du groupe parlementaire du RPG arc-en-ciel, la majorité présidentielle, avec 83 députés sur les 114.

L’honorable Aly Kaba, président de la majorité parlementaire

« Vous devez comprendre que le Règlement intérieur prévoit le renouvellement des membres du Bureau à la fin de session et ceux des Commissions en début de session. Ce renouvellement peut être fait amont et dans un cadre consensuel. Du poste de premier vice-président au poste de sixième secrétaire, les candidats doivent se présenter et être soumis aux suffrages des Honorables députés. Mais comme vous le savez, dans tous les Parlements, il y a des négociations au cours desquelles, les groupes s’accordent un nombre de postes…

S’agissant de l’Honorable Abdoulaye Kourouma, il y a quand même un minimum de comportement et d’attitude à avoir quand on est au Bureau de l’Assemblée nationale. On est sensé incarné la responsabilité au nom d’un groupe. Mais quand le groupe trouve nécessaire de vous remplacer pour des raisons à ne pas permettre la bonne cohabitation entre les groupes au sein du Bureau de l’Assemblée. Et que cela soit acté par ton groupe, et contre toute attente tu portes ta candidature, naturellement on est dans un schéma, on est libre de départager les candidats. La lettre du Groupe parlementaire alliance patriotique en fait foi. Le nom d’Abdoumaye Kourouma n’y figurait pas. (..).

Son comportement ne sied pas à la fonction de membre du Bureau. Son groupe l’a compris et a bien saisi le message avant de le remplacer par l’Honorable Abdoulaye Sano. C’est pourquoi, à défaut d’un consensus, pour départager des candidats, on passe toujours par le vote. C’est ce qui s’est passé. Il s’est porté candidat et il a été battu par Abdoulaye Sano », a expliqué le Président du groupe parlementaire du RPG arc-en-ciel.

Propos recueillis par Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin