L’inquiétude grandit chez les paysans de la préfecture de Koundara qui n’ont jusqu’à présent pas eu accès aux engrais promis par les autorités au compte de la campagne agricole de 2020. Si habituellement c’est en début de saison que les engrais y étaient acheminés, cette fois-ci, les paysans n’en ont pas vu la couleur. Les autorités accusent la pandémie de Covid-19 et promettent que tout va bientôt rentrer en ordre, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Mamadou Nouhou Diallo

Dans le Badiar, l’inquiétude commence à grandir chez les paysans, confrontés à un manque d’engrais. C’est ce qu’a confié à notre reporter, Mamadou Nouhou Diallo, agriculteur de la place. « Il faut dire que cette année, on est très inquiet, parce qu’habituellement à l’approche de la saison de pluies, le gouvernement en rapport avec la chambre nationale d’agriculture envoyait de l’engrais, mais subventionné. Ce qui encourageait les agriculteurs à investir dans l’agriculture parce que ça peut booster la production. Mais malheureusement, cette année, jusqu’à présent on n’a pas vu un grain d’engrais. Ce qu’on voit sur le marché est un engrais venant du Sénégal, paraît-il, mais très cher. Il excessivement cher, vendu à 280 000 GNF. Cet engrais qui est actuellement sur le marché noir n’est pas accessible. Il faut que l’Etat aide la population, qu’il aide les paysans à rentrer en possession des engrais. J’ai fait le tour de plusieurs plaines, les paysans ont beaucoup cultivé mais s’il n’y a pas d’engrais, la rentabilité ne suivra pas, ca risque de décourager les paysans. Comme le gouvernement dit qu’il veut investir dans l’agriculture, il faut qu’il songe à accompagner les agriculteurs avec de l’engrais à un bon prix, le plus rapidement possible parce que la saison avance », a laissé entendre notre interlocuteur.

Mamadou Hady Diallo, Direction Préfectorale d’Agriculture de Koundara

A la Direction Préfectorale d’Agriculture de Koundara, on dit comprendre le l’inquiétude des paysans. Mais le directeur, Mamadou Hady Diallo, soutient que ce problème est dû au nouveau coronavirus. « Il prévu quand même qu’il y aura de l’engrais comme d’habitude. Mais, on n’est pas sans savoir que cette maladie qui sévit actuellement, la pandémie de la Covid-19, a impacté tous les secteurs. C’est ce qui a retardé un peu l’importation de l’engrais. Mais dans les jours ou dans la semaine qui suit, il y aura quand même de l’engrais. Je ne peux pas vous dire la quantité, mais il y aura de l’engrais. C’est ce qui nous a été dit. Il y a une autre quantité qui doit venir du Mali, ça sera la semaine prochaine. Je rassure les agriculteurs que les dispositions sont prises. Quant aux herbicides, ils sont déjà là et la semence arrive incessamment. Ce retard est dû à cette pandémie et un petit retard par rapport à la commande », a indiqué le directeur.

De Koundara, Madjou Bah pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin