Seize agents, issus des volontaires des Nations Unies, du ministère de la ville et de l’Aménagement du Territoire et des communes de Conakry ont entamé un atelier de formation de deux jours ce mardi, 07 juillet 2020. La démarche vise à les outiller sur la conduite d’une évaluation de l’impact socio-économique de la pandémie de Covid-19 dans les quartiers précaires de Conakry, l’engagement communautaire et la prévention contre la maladie.

Une initiative de l’ONU Habitat et de ses partenaires qui s’inscrit dans le cadre de l’exécution « de la riposte solidaire multi-acteurs contre la Covid-19 », a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Le programme baptisé « Riposte solitaire solidaire multi-acteurs contre la Covid-19 à Conakry », est un projet initié par ONU-Habitat (SANITA-Villes durables), financé par l’Union européenne. Selon nos informations, il est basé dans un premier temps sur une quinzaine de quartiers défavorisés et sites populaires des cinq communes de Conakry pour une période de deux mois. Cette intervention vise à soutenir le plan national de lutte contre la Covid-19 lancé par le gouvernement. Elle se fixe pour objectif de sensibiliser au moins 5000 ménages les plus défavorisés à Conakry et va permettre la distribution de 75 mille masques, une cinquantaine de kits de lavage des mains et du savon.

Kerfala Touré, directeur général du Bureau de Stratégie et de Développement au ministère de la Ville

Dans son intervention, Kerfala Touré, directeur général du Bureau de Stratégie et de Développement au ministère de la Ville, a salué la pertinence du programme dans son approche. Selon lui, il consiste à aller au-delà de la distribution des kits sanitaires pour intégrer la sensibilisation des ménages, le renforcement des capacités et la recherche sur les impacts de la pandémie. « Aujourd’hui très malheureusement, le monde tout entier est confronté à cette pandémie. Notre pays n’en est pas exempt. Heureusement, de gros efforts sont fournis par le gouvernement. C’est donc dans ce cadre qu’ONU-Habitat a estimé qu’il doit inscrire dans le cadre du projet SANITA-Villes durables une des activités consacrées justement à la lutte contre cette pandémie. C’est ce qui justifie l’organisation de cet atelier aujourd’hui. Un atelier qui va être animé par d’éminents experts aussi bien de l’ONU-Habitat que de la Guinée et qui vont développer des thématiques afin que les acteurs qui seront formés puissent à leur tour contribuer à la formation des citoyens afin qu’au-delà de l’aspect théorique, on soit effectivement dans la pratique et que chacun prenne conscience que le Covid-19 est une réalité et qui implique que chacun puisse s’y mettre afin que cette pandémie soit effectivement éradiquée ».

Par ailleurs, monsieur Touré a exhorté les participants « à bien s’approprier des thématiques qui vont être développées. Ensuite, je les exhorte à démultiplier les informations qu’ils vont recevoir et de passer aux activités sur le terrain… ».

Madame Cherif Tété Keïta, cheffe de Cabinet du ministère de l’Information et de la Communication

Pour sa part, madame Cherif Tété Keïta, cheffe de Cabinet du ministère de l’Information et de la Communication, a rappelé l’importance de ce projet aussi bien pour la Guinée que pour ses partenaires. « Ce projet est important pour nous puisque non seulement il va permettre aux partenaires mais à l’Etat Guinéen d’avoir des statistiques fiables sur les conséquences socio-économiques de la Covid-19 sur les populations. C’est aussi important puisque le projet en lui-même vient en appui au plan de riposte qui a été lancé par le gouvernement Guinéen. J’exhorte tout un chacun à respecter les gestes barrières, la distanciation sociale, le port des masques et l’utilisation des gels hydro-alcooliques… ».

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin