L’annonce du décès du Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, dans la soirée d’hier, mercredi 8 juillet 2020, a suscité de nombreuses réactions tant dans son pays qu’à l’étranger. Des ressortissants Ivoiriens, vivants en Guinée, membre de l’Association des Jeunes Yacouba de Guinée, interrogés par un reporter de Guineematin.com ce jeudi, ont dit leur émotion et exprimé leur préoccupation sur l’avenir de leur pays.

Diomandé Dimitry, ressortissant ivoirien et président de l’association des jeunes Yacouba de Guinée

Dimitri Diomandé, ressortissant ivoirien vivant en Guinée et président de l’Association des Jeunes Yacouba de Guinée, a dit sa tristesse et reconnu les valeurs du défunt. « Je suis animé d’un sentiment de tristesse. Sa mort laisse tout monde triste. J’adresse mes sincères condoléances au gouvernement ivoirien, à sa formation politique, à sa famille biologique et à tout le peuple ivoirien. Amadou Gon Coulibaly a été d’abord un cadre sage du RHDP avant d’être Premier ministre. Je retiens de lui un homme courageux et rigoureux dans le travail. Parce que c’est grâce à lui, en tant que Premier ministre, que le chef de l’État a pu réaliser ces gigantesques chantiers dans le pays aujourd’hui. Personnellement, je n’ai pas connu l’homme en tant que tel, mais on voyait les actions qu’il pilotait dans le gouvernement ».

Amadou Gon Coulibaly (AGC) avait été désigné candidat pour la présidentielle d’octobre pour le RHDP (Rassemblement des Houphouétistes pour la Paix et le Développement). Son décès vient tout remettre en cause. « Quand même, on craint beaucoup pour l’avenir politique de notre pays après cette mort tragique d’Amadou Gon Coulibaly. D’abord sa désignation comme futur candidat du RHDP et vu qu’il n’était pas si jeune comme le prétendait le président Ouattara, a suscité beaucoup de réactions et d’indignation non seulement dans la classe politique mais aussi dans l’opinion publique. Avec sa mort là aussi, nous craignons un bouleversement total dans la sphère politique ivoirienne », a dit Dimitri Diomandé, réfugié en Guinée depuis 2002.

Aristide Tieu, ressortissant ivoirien

Pour sa part, Aristide Tieu pense à l’après ACG et souhaite que la paix règne toujours en Côte d’Ivoire. « C’est hier vers 16h que j’ai appris cette nouvelle. C’est juste triste et douloureux ce qui est arrivé aux ivoiriens hier. Amadou Gon Coulibaly a été un bon homme qui a bien servi sa nation. Il nous a quittés tôt. Si vous voyez qu’il a pu gérer ce poste de Premier ministre jusqu’aujourd’hui, sachez qu’il a fourni beaucoup d’efforts. Car ce n’est pas facile de diriger un pays comme la Côte D’Ivoire. Donc, je le félicite pour ça. Il faut le dire aussi que notre pays court des risques. Mais je conseillerais à mes frères et sœurs d’aller à une élection apaisée en 2020 pour éviter le pire. Nous, nous sommes réfugiés aujourd’hui par le fait de la rébellion causée par la politique. Il doit y avoir une élection transparente et inclusive pour l’intérêt de tous les ivoiriens, pour que plus jamais le pays ne tombe de nouveau dans un chaos. Mes condoléances à tous les ivoiriens résidents et ressortissants. Que Dieu le tout puissant lui pardonne. Amine ».

Amadou Gon Coulibaly, originaire de Korhogo, 3ème grande ville du pays, jusque-là Premier ministre chef du gouvernement ivoirien et candidat déclaré du parti au pouvoir, le RHDP, est décédé à l’âge de 61 ans.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin