Après plus trois de mois de détention à la maison centrale de Conakry, Oumar Sylla, alias Foniké Mangué, le chargé de la mobilisation du FNDC (Front national pour la défense de la constitution), pourrait bientôt comparaître devant le tribunal correctionnel de Dixinn pour y être jugé.

Selon des indiscrétions, l’instruction de son dossier est déjà bouclée. Et, sans grande surprise, le cabinet d’instruction a fini par le renvoie devant le tribunal correctionnel pour « production et diffusion de fausses nouvelles » d’une part ; et, « violence et menace de mort d’autre » part.

Joint au téléphone cet après-midi, vendredi 10 juillet 2020, par un reporter de Guineematin.com, Me Salifou Béavogui, l’un des avocats de Foniké Mangué a confirmé la nouvelle.

« Dans l’affaire de Oumar Sylla Alias Foniké Mangué, il y a eu une évolution notable dans la procédure. En effet, le cabinet d’instruction nous a notifié deux ordonnances qui le renvoient devant le tribunal correctionnel de Dixinn pour être jugé des infractions qualifiées de production et diffusion de fausses nouvelles d’une part ; ainsi que violence et menace de mort d’autre part. Alors, désormais, le dossier est avec monsieur le procureur de la république pour l’ouverture du procès », a-t-il dit.

Visiblement très soulagé de la fin de l’instruction dans cette affaire, Me Salifou Béavogui a emis le souhait de voir le procès de son client s’ouvrir dans les brefs délais.

« Voilà presque quatre mois que notre client (Oumar Sylla, alias Foniké Mangué) est en détention. Il ne reconnait pas les faits et nous souhaitons qu’il soit rapidement juger. Il est seul, il n’a pas de complice, il n’y a pas de complication. Donc, nous demandons humblement l’ouverture rapide de son procès afin qu’il soit situé sur son sort que nous estimons être une liberté pure et simple », a indiqué l’avocat au bout du fil.

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin