Laye Kourouma, président du tribunal de première instance de Labé

Mariama Koumba Diallo, une nourrice de 16 ans qui est détenue depuis le 8 octobre 2019 avec son bébé à la prison civile de Labé, est désormais fixée sur son sort. A l’issue de son procès, qui s’est tenu hier, mardi 28 juillet 2020, le tribunal de première instance de Labé l’a reconnue coupable du meurtre de sa belle-mère et l’a condamnée à 10 ans de réclusion criminelle, rapporte un correspondant de Guineematin.com sur place.

La jeune fille a comparu avec son beau-père, Tély Oury Diallo, et la coépouse de sa belle-mère, Aïssata Soumayé Diallo. Ces derniers étaient poursuivis pour complicité dans le meurtre dont elle est accusée. Un crime qui a eu lieu en octobre 2019, à Ley Yali, dans la sous-préfecture de Sannoun. A la barre, l’accusée a reconnu avoir mortellement poignardé sa belle-mère à l’aide d’un couteau. Mais, elle soutient avoir agi sous l’influence de la coépouse de la victime, qui l’aurait incité à éliminer sa belle-mère parce que celle-ci serait une sorcière.

Une version aussitôt rejetée par madame Aïssata Soumayé, qui assure n’être nullement impliquée dans ce meurtre. De son côté, le mari de la victime, poursuivi pour n’être pas intervenu à temps pour sauver la victime, a expliqué qu’il n’a pas entendu le bruit qui se passait dehors alors que lui était dans la maison, parce qu’il a des problèmes d’audition. A l’issue des débats, le procureur a demandé au tribunal de condamner Mariama Koumba Diallo à 20 ans de réclusion criminelle et d’acquitter les deux autres accusés.

Après la délibération, le président du tribunal, Laye Kourouma, a condamné la jeune nourrice à 10 ans de réclusion criminelle avec une période de sûreté de 6 ans et au paiement d’un franc symbolique à la partie civile. Il a acquitté son beau-père et la coépouse de sa belle-mère, déclarés non coupables des faits de complicité de meurtre pour lesquels ils étaient poursuivis. La jeune nourrice exige qu’on lui laisse la garde de son bébé et qu’elle puisse rester avec lui en prison, comme elle l’a fait depuis son placement sous mandat de dépôt.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin