Comme annoncé précédemment, un homme très affaibli était abandonné depuis plusieurs jours au bord de la route dans le quartier Sanoyah rails plateau, relevant de la commune rurale de Manéyah, dans la préfecture de Coyah. N’ayant pas bénéficié de soutien, il a fini par rendre l’âme, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

C’est dans la matinée du mercredi, 29 juillet 2020, que cet homme, inconnu dans le quartier, est décédé. Il avait passé 5 jours, couché à la véranda des magasins situés tout près du collège Hadja Rabiatou Sérah Diallo de Sanoyah rails plateau. Ces derniers jours, il ne pouvait ni s’asseoir, ni parler. C’est pourquoi, sa mort n’a surpris personne dans la localité. En revanche, elle suscite de l’indignation chez beaucoup, qui dénoncent l’indifférence des autorités face à cette situation. C’est le cas d’Amadou Oury Diallo, un habitant du quartier.

« Il faut dire que les autorités du quartier ont failli à leur mission parce qu’elles étaient informées de la présence de ce monsieur ici depuis plusieurs jours. Mais comme il n’a pas eu de soutien, il est décédé. C’est hier matin qu’on l’a trouvé mort. Nous avons informé encore les chefs de quartiers, qui cette fois, se sont intéressés à la situation. Ils ont envoyé des représentants, qui sont venus avec un montant de 500 000 francs.

Ils ont remis l’argent aux jeunes, qui se sont occupés de son inhumation. Mais bien avant, le procureur de Coyah avait dépêché la police et un médecin pour faire l’autopsie. C’est lorsqu’il a reçu les résultats de l’autopsie que le procureur a donné l’autorisation de l’enterrer. Nous déplorons vraiment l’attitude des autorités locales. Au lieu de s’occuper du monsieur lorsqu’il était vivant, ils ont préféré s’occuper de son corps », a regretté ce citoyen.

A rappeler que le jour où il a été retrouvé dans ce quartier, le défunt parvenait difficilement à parler. Il s’est présenté comme étant Alsény Camara, un ancien détenu. C’est à cause de son état devenu critique qu’il aurait été sorti de prison et conduit nuitamment jusqu’à cet endroit, où il a été abandonné. Les jeunes du quartier s’étaient occupés de lui en lui donnant de la nourriture et des habits. Ils ont informé aussi les responsables des deux quartiers voisins de sa présence sur les lieux. Mais ces derniers sont restés indifférents face à cette situation.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin