A l’image de leurs coreligionnaires des autres villes de la Guinée, les fidèles musulmans de N’Zérékoré ont célébré la fête de Tabaski ce vendredi, 31 juillet 2020. Ils ont rallié, dans la ferveur, les 44 lieux de prière retenus pour effectuer la prière marquant la plus grande fête musulmane. Le gouverneur de la région s’est acquitté de son devoir religieux à la grande mosquée de la ville, située au quartier Gboyéba.

Après la prière, le Général Mohamed Gharé a exprimé sa satisfaction par rapport au respect des mesures barrières contre le coronavirus, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Général Mohamed Gharé, Gouverneur de N’zérékoré

« Je suis très satisfait et je remercie Dieu. La première satisfaction, c’est le respect des mesures de sécurité sanitaire par rapport à la pandémie de Covid-19. C’est vrai, les gens sont sortis massivement dans la joie et la ferveur, mais la distanciation a été respectée. Et je puis dire aussi que les services de sécurité ont
fait leur travail parce qu’avant de partir à la mosquée, j’ai sillonné la ville, j’ai vu qu’à tous les niveaux, les dispositions sécuritaires sont prises. C’est un réconfort pour moi », a déclaré le gouverneur de N’Zérékoré.

L’autorité régionale s’est félicitée par ailleurs, du retour de la paix et la quiétude à N’Zérékoré, ville théâtre de graves violences intercommunautaires en marge du double scrutin du 22 mars 2020. Il a exhorté tous les citoyens à se donner les mains pour préserver cette paix dans la région.

« C’est le lieu pour moi de remercier les populations de la Guinée forestière en général, et celles de N’Zérékoré en particulier. Vous n’êtes pas sans savoir qu’avant notre arrivée, N’Zérékoré a connu des crises successives profondes. Mais, Dieu merci, par les efforts fournis des uns et des autres, nous avons réussi à circonscrire ces différentes contradictions intérieures, et toute la population dans sa globalité a reconnu que c’était une nécessité d’aller vers la paix. Les messages que nous avons passés ont été des messages forts qui ont atteint les cibles. Mais ce qui est évident, c’est que nous ne devons pas seulement nous contenter de dire que la paix est revenue.

Il faut consolider cette paix, il faut surveiller cette paix. Et la surveillance et la consolidation de cette paix interpellent l’ensemble des populations de la Guinée forestière. C’est pourquoi, je demande à chacun et à tous, de faire en sorte qu’il n’y ait plus de profondes contradictions dans la Guinée forestière et surtout à N’Zérékoré », a lancé le Général Mohamed Gharé.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél. : +224620166816/666890877

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin