Ils sont 195 personnes tuées dans les manifestations contre le régime Alpha Condé. La plus part d’entre eux par des armes à feu et presque dans une seule commune de la capitale guinéenne. L’opposition qui livre ce bilan accuse les forces de défense et de sécurité d’en être les auteurs. Et, la volonté du président sortant de s’accrocher au pouvoir au-delà de ses deux mandats légaux fait craindre le pire en Guinée. C’est pourquoi, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC)- qui regroupe les principaux partis politiques et plateformes de la sociétés civile opposés à un troisième mandat d’Alpha Condé- a écrit à la Cour pénale internationale (CPI) pour traduire le chef de l’Etat guinéen et ses principaux lieutenants, considérés comme des co-auteurs de ces crimes.

Après la réception du courrier, la CPI a répondu au FNDC que la procédure va commencer par l’analyse des données…

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, la lettre-réponse de la CPI :

Madame, Monsieur,

Au nom du Procureur, nous vous remercions de votre communication, reçue le 29/04/2020, ainsi que de tout autre renseignement connexe envoyé subséquemment.

Le Bureau du Procureur procède à l’analyse des allégations décrites dans votre communication, en s’appuyant sur des communications connexes et d’autres renseignements disponibles. L’objet de cette analyse est d’évaluer, sur la base des informations disponibles, si les crimes allégués paraissent relever de la compétence de la Cour pénale internationale et justifient par conséquent l’ouverture d’un examen préliminaire de la situation concernée. L’analyse se déroulera aussi rapidement que possible, mais nous vous rappelons qu’une analyse approfondie peut prendre un certain temps.

Dès qu’une décision aura été prise concernant la suite donnée à votre requête, nous vous en aviserons et nous vous fournirons les raisons qui ont motivé la décision.

Si vous désirez en apprendre davantage sur la CPI, vous pouvez consulter notre site Web, au www.icccpi.int. Si vous souhaitez en savoir plus sur la façon dont le Bureau du Procureur effectue l’analyse des renseignements, vous trouverez notre document de politique générale en matière d’examen préliminaire sur la page Web du Bureau du Procureur à partir du lien indiqué précédemment.

Guineematin.com vous propose de cliquer sur le lien suivant pour lire l’intégralité de cette lettre :

CPI Lettre au FNDC

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin