Dans la matinée de ce lundi, 14 septembre 2020, des jeunes ont manifesté à Ratoma centre (Conakry). Ils ont déversé des ordures et érigé des barricades au niveau du carrefour Transit. Les forces de l’ordre sont intervenues pour disperser les manifestants et libérer la route, a constaté un reporter de Guineematin.com qui s’est rendu sur place.

Selon des témoins, ces jeunes étaient sortis exprimer leur mécontentement face au couvre-feu instauré depuis le 26 mars dernier dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Cette mesure, qui s’étend actuellement de 00 heure à 4 heures du matin, a été levée il y a quelques mois à l’intérieur du pays, mais elle reste toujours en vigueur dans le Grand Conakry. Les manifestants disent en avoir marre de cette mesure qui, selon eux, paralyse les activités de ceux qui travaillent la nuit.

« Des jeunes ont barré la route ici. Ils étaient munis de papiers et réclamaient la reprise du travail pendant la nuit. Ils disaient que l’état d’urgence n’a plus sa raison d’être et que les activités doivent normalement reprendre. C’était écrit sur leurs papiers : l’emploi et le travail », témoigne Ramadan Diallo, marchand à Ratoma. Selon lui, les manifestants ont réussi à perturber, pendant un moment, la circulation entre Kipé et Taouyah. Il a fallu l’intervention des forces de l’ordre pour les disperser et libérer le passage.

« Dans un premier temps, les agents n’ont pas touché aux jeunes. Mais peu après leur arrivée, ils ont demandé aux jeunes de quitter les lieux. En même temps, ils ont essayé de les arrêter et de les mettre dans leurs pick-up. C’est en ce moment que tous les voisins se sont révoltés et se sont imposés pour dire que les jeunes ne vont pas être arrêtés, parce qu’ils ne violentent personne. Lorsque les agents ont voulu forcer la situation, les jets de cailloux ont commencé. Les gens ont jeté des cailloux jusqu’à ce que les agents ont reculé. Après, d’autres pick-up (des renforts) sont venus disperser les gens », a expliqué Ramadan Diallo.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com
Tél: 622 91 02 25

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com