Deux présumés bandits ont échappé de justesse à la mort à l’aube de ce mercredi, 14 octobre 2020, à Labé. Ils ont été copieusement tabassés par une foule en colère qui voulait mettre un terme à leur vie. Ils ont eu la chance d’avoir bénéficié du secours de certains jeunes qui les ont sauvés d’un lynchage, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Les faits se sont produits aux environs à 5 heures du matin, au quartier Doghora, dans la commune urbaine de Labé. Tout est parti d’une attaque qui a visé un conducteur de taxi moto. Selon l’intéressé, qui s’est exprimé sous anonymat, trois jeunes ont tenté de retirer sa moto, mais il a résisté et a réussi à les en empêcher. « Je revenais de la base militaire, à Tata. Arrivé à la station de Hoggo M’bouro, je me suis croisé avec deux jeunes qui étaient sur une moto.

C’est de là qu’ils m’ont attaqué et ont voulu retirer ma moto. Mais j’ai réussi à me défendre, les poussant à prendre la fuite. Je le ai poursuivis jusqu’au niveau du carrefour Albatros, et j’ai attiré l’attention de mes collègues qui étaient stationnés sur les lieux. Ensemble, nous les avons pourchassés jusqu’au niveau la gare routière de Kouroula, où nous les avons trouvés arrêtés.

Deux d’entre eux ont pris la fuite, mais nous avons réussi à mettre main sur le troisième qui détenait des armes blanches. C’est ce dernier qui nous a indiqué le lieu où se trouvent les deux qui se sont échappés. Il nous a conduits jusqu’à Bowoun Loko, où nous avons réussi à mettre main sur un autre. Mais le troisième, qui détenait une arme de guerre, une Kalachnikov, s’est échappé à nouveau », a-t-il expliqué.

Très rapidement, plusieurs jeunes se sont mobilisés pour s’en prendre aux deux présumés bandits, qu’ils ont copieusement battus. « Pour ne pas qu’ils soient tués, on s’est efforcé à les extraire des mains de la foule pour les conduire à l’hôpital régional de Labé », a dit ce jeune homme. Le syndicat des conducteurs de taxis motos annonce qu’il va porter plainte pour réclamer des sanctions judiciaires contre ce groupe de présumés coupeurs de route.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin