Il n’y a pas eu cours ce vendredi, 22 janvier 2021, à l’Université de N’Zérékoré. Les enseignants ont boudé les classes pour respecter le mot d’ordre de grève lancé par le syndicat national autonome de l’enseignement supérieur (SNAESURS), rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la ville.

L’ambiance est morose ce vendredi 22 janvier à l’Université de N’Zérékoré. A l’appel de leur syndicat, les enseignants de cette institution d’enseignement supérieur ont décidé d’arrêter les cours pour demander aux autorités de faire face à leurs préoccupations.

Moriba 1 Haba, SG de la délégation syndicale du SNAESURS à l’Université de N’Zérékoré

« Comme vous l’avez constaté, les enseignants-chercheurs sont en grève à partir de ce vendredi 22 janvier jusqu’au 26 janvier 2021. Les causes de cette grève, on peut citer entre autres : le retard du paiement des subventions des troisième et quatrième trimestres de l’année 2020 des institutions d’enseignement supérieur, le retard du paiement des primes d’incitation des enseignants pour les mois de septembre, octobre, novembre et décembre 2020 et le blocage des frais de formation des formateurs.

Certains de nos collègues sont à l’extérieur pour leur formation en master ou en doctorat, mais certains n’ont pas soutenu, d’autres ne peuvent pas continuer la recherche, parce qu’il n’y a pas d’argent. C’est pourquoi nous sommes partis en grève pour que nos besoins-là soient satisfaits », a expliqué Moriba 1 Haba, le secrétaire général de la délégation syndicale du SNAESURS à l’Université de N’Zérékoré.

« Le dernier recours pour un syndicat, c’est la grève. C’est pourquoi nous avons lancé cette grève coordonnée par notre secrétaire général, Dr Baba Mansaré. Et, tant qu’il n’aura pas donné un ordre pour la reprise des cours, personne ne va reprendre une activité dans les universités. Et lui aussi, il ne pourra donner cet ordre que lorsqu’il sera réellement satisfait par rapport à nos revendications », ajoute l’enseignant.

Alpha Oumar Baldé, chef service des relations extérieures et chargé de communication de l’Université de N’Zérékoré

Alpha Oumar Baldé, chef service des relations extérieures et chargé de communication de l’Université de N’Zérékoré, confirme l’arrêt des cours dans cette institution d’enseignement supérieur. « Force est de constater que les cours ne se tiennent pas pour le moment à l’Université de N’Zérékoré, parce que la plupart des enseignants ne sont pas venus. Et, même au niveau des étudiants, beaucoup n’ont pas effectué le déplacement parce qu’ils étaient déjà informés de la grève », a-t-il indiqué.

Le SNAESURS annonce qu’à l’issue de ces quatre jours, si rien n’est fait pour satisfaire ses revendications, cette grève sera reconduite.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél : +224620166816/666890877

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin