AG de l’UPR : la nomination de Bah Ousmane saluée par les cadres du parti

Bah Ousmane, président de l’UPR et nouveau conseiller du président chargé des infrastructures

Fidèle parmi les fidèles au régime Alpha Condé, le président de l’Union pour le progrès et le renouveau (UPR) a une nouvellement bénéficié de la confiance du chef de l’Etat guinéen qui compose actuellement le gouvernement de son troisième mandat. Elhadj Bah Ousmane a été nommé cette semaine au poste de ministre d’Etat conseiller spécial du président de la république chargé des infrastructures.

Et, cette nomination a été hautement saluée par les responsables et les militants de l’UPR qui étaient réunis hier, samedi 30 janvier 2021, au siège du parti à la minière où se tenait l’assemblée générale hebdomadaire de cette formation politique, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Pour les cadres l’UPR, la nomination de Bah Ousmane a été salvatrice. L’ancien député à l’assemblée nationale et membre du bureau exécutif dudit parti, Mohamed Seck avoue même que le retard de cette nomination était devenu « une inquiétude incalculable » pour ses militants.

Honorable Mohamed Seck, membre du BE de l’UPR

« J’avoue que, avant l’annonce du décret nommant mon cher président à ce poste, nous étions dans une inquiétude incalculable. C’est en ce moment crucial que le président de la République, le professeur Alpha Condé, a nommé le président de l’UPR pour le conseiller principalement ; et surtout, le nommer seul dans un décret seul, sans l’associer à un autre cadre de notre pays. Cela signifie que le président de la République valorise l’UPR et valorise son président », a-t-il dit au nom du bureau exécutif de l’UPR.

Prenant la parole devant cette assemblée, le président de l’UPR a jeté des piques à ses « détracteurs » qui attendent depuis des années son parti au cimetière.

Bah Ousmane, président de l’UPR et nouveau conseiller du président chargé des infrastructures

« En ce moment, c’est un événement heureux que nous célébrons. Mais, avant d’en arriver à ce stade, il faut se rappeler, il faut se regarder dans le rétroviseur de l’histoire pour évaluer ce que nous avons fait ensemble depuis la création du parti jusqu’à aujourd’hui. Beaucoup de choses se sont passées, beaucoup d’événements malheureux et heureux ont ponctué la marche du parti. Certains de nos détracteurs qui se précipitent pour aller attendre le cadre de l’UPR au cimetière, alors l’expérience est faite, ils attendront  longtemps. Disons, après une longue période consacrée d’une manière au confinement, à cause de la pandémie, nous avons aujourd’hui le plaisir de voir que nous pouvons encore nous réunir. Et, je suis sûr d’une chose, si l’information avait été un peu plus large, nous n’aurions pas eu de place ici pour nous contenir », a dit Bah Ousmane.

Par ailleurs, le leader de l’UPR a exprimé sa reconnaissance au président Alpha Condé qui lui a encore renouvelé sa confiance. Egalement, Bah Ousmane a promis de servir loyalement son bienfaiteur.

« Je voudrais dire en votre nom, ma satisfaction, ma reconnaissance, ma gratitude à mon cher frère, le professeur Alpha Condé pour la confiance renouvelée en ma personne, pour la considération et l’honneur qu’il a bien voulu me faire en me confiant encore une fois, les fonctions de ministre d’Etat conseiller spécial chargé des infrastructures. Il faut que je vous le dise, parce que nombreux sont parmi nous, qui pensent que Bah Ousmane va faire comme il était au TP, à savoir faire des routes, faire des ponts, etc. Non ! Mais, c’est l’expérience que Bah Ousmane a acquise qui fait que monsieur le président a souhaité que je le conseille en matière d’infrastructures. Et, dans ce sens, je voudrais le rassurer que je ferai de mon mieux à la limite de mes capacités physique et intellectuelle pour accomplir à bon escient ce qu’il attend de moi », a promis Bah Ousmane.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS