Manque d’eau et de courant à Kankan : « nous allons manifester le 29 mars »

Le Mouvement Citoyen pour l’Electrification de la Haute Guinée va reprendre ses manifestations de rue le 29 mars 2021. C’est son président, Ousmane M’bia Kaba, qui l’a annoncé dans un entretien accordé au correspondant de Guineematin.com local de Guineematin.com, ce lundi 22 mars.

En retrait depuis la suspension de ses mouvements de protestation à la veille de la présidentielle d’octobre 2020, le Mouvement Citoyen pour l’Electrification de la Haute Guinée revient au-devant de la scène. Ce dimanche 21 mars 2021, le président de cette organisation de jeunes et son équipe ont affiché des banderoles au niveau des grands carrefours de la ville de Kankan pour annoncer l’organisation d’une manifestation de rue le 29 mars prochain.

Ousmane M’Bia Kaba, président du mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute Guinée

« Nous avons commencé à attacher les banderoles hier, et nous allons continuer cette opération ce soir. Si le tout puissant Allah le veut, le lundi 29 mars 2021, nous allons sortir pour manifester », indique Ousmane M’bia Kaba, précisant que les jeunes ne seront pas seuls dans ce mouvement de protestation. « Nous serons accompagnés par les femmes cette fois-ci, parce que nous réclamons le courant et l’eau à la fois », a-t-il confié.

Pour l’heure, les organisateurs n’ont pas saisi les autorités. Mais, ils comptent bien se conformer la loi, parce qu’ils souhaitent que leur manifestation soit pacifique. « Les autorités ne sont bien au courant de notre décision, mais nous n’avons pas encore envoyé la lettre à la mairie. Nous le ferons à 72 heures de la manifestation. Et cette manifestation sera pacifique », assure le président du Mouvement Citoyen pour l’Electrification de la Haute Guinée.

Malgré toutes les promesses tenues, la desserte du courant électrique est loin de répondre aux attentes des habitants de Kankan. Quant à la fourniture l’eau, elle est interrompue depuis quelques mois dans la ville, en raison de travaux en cours au niveau des sites de la SEG (Société des Eaux de Guinée).

Reste maintenant à savoir si cette marche projetée par les jeunes sera autorisée par les autorités. En tout cas, elle intervient à un moment où toute forme de manifestation est interdite depuis plusieurs mois sur l’ensemble du territoire guinéen, officiellement pour cause de Covid-19.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS