Entamé jeudi dernier, le procès sur l’incendie d’un garage à Samoe (N’Zérékoré) lors des violences meurtrières de mars 2020, devait se poursuivre ce mardi matin, 6 avril 2021. Mais les témoins qui devaient comparaître n’ont pas répondu présent. Ce qui a amené le tribunal de première instance de N’Zérékoré à reporter l’audience de quelques heures, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

C’est à 10h10’ que le juge audiencier a appelé le dossier relatif à l’incendie d’un garage enregistré dans la sous-préfecture de Samoe, tout près de la ville de N’Zérékoré, en marge des violences qui ont secoué cette grande ville du Sud de la Guinée du 22 au 24 mars 2020. Mais à l’ouverture de l’audience, aucun des témoins cités par la partie civile n’étaient présents dans la salle.

Même les parties civiles qui ont cité ces témoins n’y étaient pas. C’est peu de temps après que Vincent de Paul Théa, l’un des plaignants qui a perdu deux camions dans cet incendie, est arrivé sur les lieux, sans témoins. « Les témoins n’ont pas accepté de venir témoigner. Ils demandent à ce qu’une lettre de convocation leur soit adressée par la justice », a-t-il déclaré.

Une annonce qui n’a plu au ministère public, représenté par Sidiki Kanté, procureur de la République près le tribunal de première instance de N’Zérékoré. Ce dernier a reproché au plaignant le fait de ne l’avoir informé à temps pour qu’il puisse prendre des dispositions afin de faire comparaître les témoins cités. Face à cette situation M. Kanté a sollicité un renvoi de l’audience à demain pour lui permettre de résoudre ce problème.

Une demande à laquelle s’est opposée la défense. Par la voix de Me Félix Mathos, les avocats des accusés ont demandé au tribunal de passer à la phase des plaidoiries et réquisitions ou à défaut, libérer provisoirement leurs clients. Finalement, le juge a mis le dossier en fin de rôle. C’est-à-dire qu’il renvoie l’audience de quelques heures, le temps d’évacuer les autres dossiers programmés.

A rappeler qu’ils sont six accusés dans cette affaire. Yakpaoro Théoro, François Théa, Nyéréké Saoulomou, Joseph Théa, Éric François Théa et Bangaly Théa, sont poursuivis pour « incendie volontaire, menaces de mort et vol aggravé ».

A suivre !

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél :+224620166816/666890877

 

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com