Plusieurs imams ont manifesté une nouvelle fois ce vendredi, 12 mars 2021, à Siguiri. Ils exigent toujours le départ de l’actuel secrétaire préfectoral des Affaires religieuses, Elhadj Haroune Doumbouya. Pour les manifestants, l’autorité religieuse contestée doit absolument quitter ses fonctions avant le début du mois de Ramadan, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

L’association des imams de Siguiri ne lâche pas prise. Après deux marches organisées les 1er et 6 mars dernier, les leaders religieux qui composent cette organisation ont manifesté encore ce vendredi, 12 mars 2021. Après la prière de vendredi, une centaine d’imams ont marché du siège de leur association, situé au quartier Riyad, jusqu’à la devanture du siège du secrétariat préfectoral des Affaires religieuses. Ils ont fait un sit-in qui a duré une trentaine de minutes sur les lieux.

Les manifestants réclament toujours le départ de l’actuelle autorité religieuse de la préfecture, Elhadj Haroune Doumbouya, et le retour de son prédécesseur, Elhadj Issa Fofana à la tête du secrétariat préfectoral des Affaires religieuses. Et ils promettent de poursuivre leur mouvement de protestation jusqu’à ce qu’ils soient entendus par les autorités. Aboubacar Ibrahim Sacko, l’un des manifestants, assurent d’ailleurs que le contesté Haroune Doumbouya va quitter ses fonctions avant le début du Ramadan, mois saint des musulmans.

« Je suis venu de Doko pour appuyer mes frères imams dans la réclamation de la vérité. Nous avons marché aujourd’hui pour dire à tout le monde que Haroune Doumbouya n’est pas le choix des imams de Siguiri. Il faut que les autorités sachent que pour ne rien au monde, le mois de Ramadan ne va trouver Haroune Doumbouya à la tête du secrétariat préfectoral des Affaires religieuses. Aujourd’hui, nous avons fait un sit-in au siège de la ligue préfectorale. Prochainement, nous allons le faire à la grande mosquée, quelles que soient les conséquences », a annoncé cet imam.

Cette crise qui divise les leaders religieux de Siguiri fait suite à la mort d’Elhadj Sory Magassouba (décédé le 26 août 2020 des suites de Covid-19), qui fut pendant de nombreuses années secrétaire préfectoral des Affaires religieuses et Premier imam de Siguiri. Après sa mort, il a été remplacé par son adjoint Elhadj Issa Fofana. Mais ce dernier n’a pas duré à ses fonctions. Il a été destitué le 17 novembre 2020 par l’inspection régionale des Affaires religieuses de Kankan, à la demande du patriarche de Siguiri. Une décision qui est toujours contestée par une partie des imams, des sages et des organisations religieuses de la préfecture.

De Siguiri, Bérété Lancéi Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin