Depuis quelques temps, les citoyens de la commune rurale de Samaya, située à 44 kilomètres de la ville de Kindia, étaient divisés en deux camps. Un des groupes reprouve l’actuel maire, Abdoulaye Camara, un jeune d’une trentaine d’années, issu des rangs de l’Union des Forces Républicaines (UFR). C’est pour rapprocher les positions que le 1er imam de la grande mosquée Fayçal de Conakry y a officié une journée de réconciliation, hier vendredi 03 janvier 2020, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Cette journée, placée sous la présidence du ministre de l’Energie, Dr Cheikh Taliby Sylla, a drainé une foule immense en présence des autorités sous-préfectorales. C’est la grande mosquée de Samounkiri Samaya qui a servi de cadre à la rencontre.

Elhadj Mamadou Saliou Camara, premier imam de la grande mosquée Fayçal

Dans son intervention, Elhadj Mamadou Saliou Camara est revenu sur l’objectif de sa présence à Samounkiri Samaya. « Nous sommes à Samaya aujourd’hui pour une réconciliation. Vous savez, il y a deux choses qui nous rattachent : la première des choses, nous sommes en Basse Guinée, à cause de ça, nous devons tous être réconciliés. Les Peulhs, Malinkés, Forestiers qui sont nés ici et les Soussous natifs de cette localité doivent être ensemble. Nous devons sortir et entrer ensemble, travailler ensemble pour le développement de cette localité. Parce que la guinée est un grand pays. Mais, notre part dans ça, c’est la Basse Guinée qui est la mère des autres régions naturelles de la République de Guinée. Elle reçoit toutes les ethnies de notre cher pays », dit-il.

Par ailleurs, l’imam de la grande Mosquée Fayçal de Conakry, natif de Kindia, a dénoncé l’ethnocentrisme et le comportement des partis politiques qui instrumentalisent les citoyens à leurs fins. « Aucune ethnie n’est supérieure à une autre ici à Samaya, tout comme dans toute la Basse Guinée. Donc, si vous comprenez ça, un parti politique ne doit pas semer la pagaille entre nous ici. On ne doit pas accepter de se diviser pour l’intérêt égoïste d’un groupe ou d’un individu, car depuis 1958 et bien avant même, nos parents cultivaient la paix dans une bonne cohabitation. A notre tour, prenons tous Samaya d’abord, avant de penserà autre chose. C’est cet esprit-là qui développera nos différentes localités en Basse Guinée. Parce que, elle n’est pas une région de Soussou, de Peulh ou d’autres ethnies. Elle regroupe tout le monde. C’est pourquoi, quand j’ai appris qu’il y a une mésentente entre mes enfants, frères et sœurs d’ici, je me suis tout de suite décider de venir les réconcilier en faveur de toute la Guinée, surtout Kindia. Et ils m’ont promis que les différends sont enterrés ici », a fait savoir Elhadj Mamadu Saliou Camara.

En outre, le premier imam de la mosquée Fayçal s’est réjoui de cette journée avant d’inviter les guinéens à l’unité. « On est très content et je demande au Tout Puissant de donner sa grâce à Samaya, Kindia et la Basse Guinée entière pour que la Guinée vive dans la paix et l’unité. Le fruit de la réconciliation, c’est la paix et l’unité nationale. Donc, j’appelle tous les Guinéens de se donner la main, de favoriser la paix et de barrer la route devant toutes sortes de violences ».

Cheick Taliby Sylla, ministre de l’Energie

Abondant dans le même sens, le ministre de l’Energie, Cheikh Taliby Sylla a invité les citoyens de Samaya et de toute la Guinée à bannir l’ethnocentrisme. « J’ai été très heureux de comprendre que les populations de Samaya ont compris qu’elles doivent se donner la main, qu’il n’y a pas de considération ethnique en Basse Guinée parce qu’il y a des citoyens des autres régions de la Guinée, car nous appartenons tous à cette belle Guinée. Alors, nous avons grand espoir que toute les familles de Samaya se sont réconciliées et vont se mettre ensemble pour le développement entier de Samaya ».

La participation d’Elhadj Mamadou Saliou Camara dans ce processus de dialogue et de réconciliation à Samaya a été saluée par les habitants de la localité. Selon eux, cette initiative a permis de dénicher les causes des conflits et d’en trouver la solution.

Mohamed M’bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628 51 88 88

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin