Justice de paix de LéloumaLa justice de paix de Lélouma qui siégeait en audience correctionnelle avant-hier, mardi 18 novembre 2014, a condamné deux personnes, poursuivies pour vol d’objets divers dans la commune urbaine, à un an de prison ferme assortie d’amendes, a appris le correspondant de Guineematin.com dans la région.

Selon notre confrère, Mamoudou Dembaye DIALLO, le juge de paix de Lélouma, Sidiki KOUROUMA a prononcé quatre décisions sur des affaires qui ont longtemps polarisé l’attention des citoyens dans la commune urbaine.

Justice_Paix_LéloumaDans la première affaire, Mamadou Cellou KOULIBALY a été condamné à un an de prison ferme, au paiement de 100 mille francs guinéens d’amende et 250 mille francs guinéens à la partie civile pour dommage et intérêt. Son co-accusé, Ibrahima Sadio DIALLO, lui, a été purement et simplement relâché pour délit non constitué. Ces deux prévenus étaient poursuivis pour vol d’objets divers, dont un téléphone retrouvé dans les mains de KOULIBALY.

Dans la seconde affaire de vol d’objets et numéraires, la Justice de Paix de Lélouma a retenu Mamoudou Paoulo DIALLO dans les liens de la culpabilité et lui a infligé un an de prison ferme, 500 mille francs guinéens d’amende et onze millions cent cinquante mille (11 150 000) francs guinéens à payer à Mme Fatoumata Binta BAH pour des préjudices causés. Pour sa part, Mamoudou Mark DIALLO a été relâché au bénéfice du doute.

Notre confrère ajoute que toutes ces deux affaires concernent des vols commis dans la commune urbaine de Lélouma courant septembre 2014. Mais, que pour certains des citoyens qui ont assisté à l’audience du 18 novembre dernier, les véritables coupables de ces forfaits n’ont pas encore comparu à la barre.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphone : (00224) 660 11 35 15

Facebook Comments