Abdourahmane Bakayoko, les Démocrates GuinéensLe leader des « Démocrates Guinéens », Abdourahmane BAKAYOKO, détenu à la prison civile de Mamou depuis le 12 novembre dernier a été transféré le lundi 8 décembre à la maison centrale de Conakry, a appris Guineematin.com à travers son correspondant à Labé.

Ce jeune leader politique doit comparaitre ce mardi 9 décembre devant la Cour d’Appel de Conakry suite à son recours en annulation introduit par son avocat, Maître Bernard FEINDOUNO, après sa condamnation par le Tribunal de Première Instance de Labé à 2 mois de prison ferme et 2 millions de francs guinéens d’amende pour «outrage au Chef de l’Etat».

Poursuivi par le ministère public suite à une déclaration faite sur les antennes de la Radio GPP FM FOUTAH, le détenu politique a comparu pour la deuxième fois le 13 novembre 2014 devant le Tribunal de Première Instance de Labé qui a siégé pour la circonstance en audience foraine à Mamou.

L’on se rappelle que suite à cette émission diffusée par la Radio GPP FM FOUTA le 6 novembre 2014, une foule en colère reprochant à BAKAYOKO d’avoir offensé Elhadj Cellou Dalein DIALLO a calciné son véhicule 4X4. Pour enfoncer le clou, le Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Labé a porté plainte contre le jeune leader qui a été placé sous mandat dépôt le 8 novembre, dans l’après-midi.

C’est donc après avoir purger plus de la moitié de sa peine que le jeune leader politique a la possibilité de comparaitre devant la Cour d’Appel de Conakry pour contester sa condamnation en premier ressort par le Tribunal de Labé.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphone : (00224) 660 11 35 15    

Facebook Comments