rpg-arc-en-ciel-jpg0L’assemblée hebdomadaire du RPG-Arc-en-ciel s’est tenue ce samedi 10 décembre 2016, sous la présidence du ministre  conseiller à la présidence de la République, Sanoussy Bantama Sow, a constaté le reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Pour marquer son retour après quelques jours d’absence due à un accident de la circulation, le ministre-conseiller à la présidence va évoquer certains sujets qui ont défrayé la chronique récemment dans la cité.

D’entrée de jeu, Sanoussy Bantama Sow a déploré les attaques contre certains cadres de l’administration nommés par décret quand ils expriment leur soutien au président de la République. « Aujourd’hui, nous lançons un appel à tous les cadres nommés par décret. Ils doivent être loyaux vis-à-vis de la personne qui les a nommés. Celui qui est nommé par décret du président Alpha Condé doit être loyal vis-à-vis d’Alpha Condé. Maintenant, si quelqu’un est nommé par décret, on dit que tu ne peux pas dire ceci, tu ne peux pas dire cela, si tu sais que tu ne peux pas être loyal, tu démissionnes », a-t-il lancé.

sanoussy-bantama-sowPour soutenir ses affirmations, le ministre dira que chaque gouvernement vient avec ses hommes, c’est pourquoi il donne l’exemple américain. « Donald Trump vient d’être élu. Il compte remplacer quatre mille fonctionnaires de l’administration Obama. Donc, comment un chef de l’Etat peut nommer un cadre par décret et les gens veulent que ce cadre là ne serve pas celui qui l’a nommé ? C’est  contraire », estime Batama Sow.

Dans la même dynamique, l’ancien ministre des guinéens de l’étranger va rappeler les propos de certaines personnes qui faisaient la promotion de la dictature au temps de feu Général Lansana Conté. « On connait ici quels sont les gens qui faisaient ici la promotion du Koudéisme, ceux qui disaient ton pied mon pied ici à Lansana Conté. Donc, que les gens arrêtent un peu. Les gens disent que quand on est élu, on nomme les cadres compétents. Mais est-ce qu’on peut nommer un cadre qui n’est pas loyal ? Nous, on préfère un cadre loyal. On nomme un cadre qui est loyal au président et c’est bien celui là qui peut réaliser son projet de société », a-t-il laissé entendre.

bangaly-kourouma-dg-de-la-policePrenant la parole à la suite de Bantama Sow, l’ancien frondeur du RPG, Sékou Souapé Kouroumah, n’est pas aller du dos de la cuillère : « le directeur général de la police a fait une déclaration à N’zérékoré. Les gens on fait ici plus de deux mandats, qu’est-ce qui s’est passé ? Ceux qui parlent aujourd’hui, c’est eux qui ont tout le temps changé la Constitution. Pourquoi ils n’ont pas parlé à l’époque? C’est aujourd’hui qu’ils vont venir parler. Nous, personne ne peut empêcher le peuple de Guinée d’aller de l’avant. Et, si quelqu’un pense qu’il peut faire quelque chose pour bloquer un homme… On a défendu la démocratie ici, nous l’avons défendue ailleurs, et nous la défendrons encore ici et personne ne pourra faire quelque chose. Il faut que les gens sachent que personne n’a peur de quelqu’un », a-t-il martelé.

Visiblement, ces deux interventions ont rassuré le directeur national de la police, Bangaly Kourouma qui laissait apparaître un large sourire derrière ses lunettes noires.

 Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 6201848501  

Facebook Comments