KouroussaSelon les témoignages des habitants qui ont contacté Guineematin.com au téléphone, des manifestations sont enregistrées depuis la soirée d’hier (dimanche 06 décembre 2015) pour réclamer le départ du maire de la commune urbaine de Babila, dans la préfecture de Kouroussa.

Dans la matinée de ce lundi 7 décembre 2015, le nouveau préfet intérimaire de Kouroussa (l’ancien secrétaire général chargé des collectivités décentralisées), monsieur Batrou Sékou Keita, a conduit une mission avec plusieurs militaires à Babila.

Des citoyens ont indiqué à Guineematin.com que le village est actuellement mis en quarantaine pour repérer et interpeller les instigateurs de cette manifestation. « Pour le moment, personne ne rentre, personne ne sort…», a dit un citoyen, ajoutant toutefois que les sages essaient de faire des négociations avec les autorités.

Située à environ 25 kilomètres à l’Est de la ville de Kouroussa, entre le fleuve Niandan et le Niger, la commune rurale de Babila est confrontée au rejet de son maire depuis belle lurette. Chaque fois calmés par les autorités préfectorales, les citoyens de Babila s’étaient également révoltés quand le président de la République a fait une tournée dans les autres sous-préfectures sans arriver chez eux, à l’occasion de la précampagne. Ils en ont voulu de nouveau au maire, mal aimé du coin. Il avait alors fallu la diplomatie de l’ancien préfet de Kouroussa, monsieur Dramane Condé, qui s’était personnellement rendu sur place pour s’accuser de n’avoir pas fait venir le président chez eux afin d pouvoir disculper le maire de la commune rurale. Certains disent même que monsieur Dramane Condé avait donné à l’époque quatre millions aux jeunes et deux millions aux sages en réitérant ses excuses pour calmer les révoltés de Babila.

Aujourd’hui, son ancien secrétaire général, devenu préfet intérimaire, veut, lui, utiliser la manière forte pour identifier les « têtes brûlées » de Babila et imposer le calme. Le réussira-t-il ?

Attendons de voir !

De Kankan, Mamadou Sounoussy Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin