Cellou Dalein Diallo 0Elhadj Cellou Dalein Diallo est à l’escadron mobile numéro 3 de Matam ! Le chef de l’opposition réclame la libération de 17 de ses agents de sécurité interpellés suite à l’affrontement meurtrier du vendredi 05 février devant son siège, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters qui se trouve actuellement (12 H 46′) à Matam.

Selon des informations confiées à Guineematin.com, le président de l’UFDG est accompagné de ses avocats ; mais, quelques militants de son parti, la principale force de l’opposition guinéenne, commencent à se masser dans les environs. Ce qui fait craindre des perturbations…

Elhadj Cellou Dalein Diallo, le chef de l’opposition guinéenne, craint une manipulation de l’enquête par le pouvoir dont il est le principal adversaire. Son refus persistant de reconnaître la « victoire » du président Alpha Condé l’oppose aujourd’hui à ce dernier plus que par le passé.

Dans une interview accordée hier à des médias locaux dont Guineematin.com, l’opposant a dénoncé l’arrestation « partisane », rappelant que c’est son ancien vice-président, Bah Oury, qui est venu les agresser au siège du parti. Et, le fait qu’aucun des éléments proches de ce dernier ne soit interpellé comme les agents de sa sécurité a fait penser à Cellou Dalein Diallo que c’est le pouvoir qui manipule les enquêtes contre lui.

A suivre !

 

De Matam, Abdoulaye Oumou Sow pour Guinematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin