Abdoulaye Sano, commissaire principal officier de police judiciaire de Wanindara Enco 5

Abdoulaye Sano, commissaire principal officier de police judiciaire de Wanindara-Enco 5

On a été informé qu’un incendie s’est produit à Enco 5. Nous nous sommes immédiatement rendus sur les lieux. On a constaté effectivement l’incendie. Immédiatement, nous avons demandé secours aux services spécialisés, les sapeurs pompiers.

Donc, un premier groupe est venu de Bambéto, qui a fait tout son mieux. Mais, je n’ai pas pu cadrer le feu. Un deuxième groupe est venu aussi de Matoto, avec l’apport des deux, nous avons pu circonscrire le feu. Et, après avoir éteint le feu, nous avons cherché à savoir ce qui a provoqué l’incendie.

Selon les différents témoignages et selon les constats, c’est dû à un court-circuit, le fils électrique qui est coupé est tombé sur le kiosque. Et, comme vous le savez, le kiosque est construit de bois, de plafond et de petits cartons, ça a pris le conteneur, qui est composé de friperie, de pièces détachées et de l’huile.

Donc, le feu a commencé à se propager et a pris tous les conteneurs. Donc, c’est ce qui s’est passé. Pour le moment, l’évaluation que nous avons faite, il y a eu 11 conteneurs dont un de 20 pieds et un kiosque qui sont partis en fumée.

Maintenant, on ne peut pas chiffrer les dégâts. Mais, il y a eu une perte très énorme. Je suis avec les victimes, ils sont entrain de nous dire à peu près combien ils ont perdu.

Mais, on ne peut pas pour le moment vous le dire parce qu’on ne connaît pas le pourcentage de la perte. Peut être qu’après les enquêtes, on pourra vous le communiquer

Entretien réalisé à Enco 5 par Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin