Comme annoncé précédemment, le chef de l’Etat guinéen, le Pr Alpha Condé a effectué hier Samedi, 20 Janvier 2018, une visite de travail à Mamou, où il a inauguré le nouveau réseau d’électrification rurale. Mettant à profit de cette visite, l’actuel locataire du palais Sékhoutouréyah a joué sur la carte de l’unité nationale pour annoncer aux citoyens de la ville carrefour que le Fouta (fief électoral de Cellou Dalein Diallo, le chef de file de l’opposition guinéenne) n’est l’otage de personne, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Mamou.

Sans nommer expressément celui qui aurait pris le Foutah en otage, le chef de l’Etat Guinéen, a laissé entendre que « le Foutah n’est plus pris en otage ».

« Les Guinéens ont montré en 1958 qu’ils sont capables d’être comme un seul homme. Donc, les Guinéens sont capables d’être unis. C’est pourquoi, j’ai dit à Kankan que le Fouta n’est plus pris en otage. Le Fouta n’est l’otage de personne. Le Fouta fait partie de la Guinée comme la Haute Guinée, la Forêt et la Basse Guinée. Désormais, il faut que le Fouta se considère comme membre de la Guinée et qu’il ne soit plus l’otage de qui que ce soit », a martelé le président Alpha Condé qui précise que « l’ethnocentrisme ne nous amène nulle part ».

Par ailleurs, l’actuel locataire du palais Sekhoutoureyah a rassuré qu’il travaille pour toute la Guinée et non pour une région.

« Comme je l’ai dit à Kankan, je ne travaille pas pour la Haute Guinée, je ne travaille pas pour le Fouta, je ne travaille pas pour la Basse Guinée, je ne travaille pas pour la Forêt ; je travaille pour la Guinée et les Guinéens. Le gouvernement est le gouvernement de tous les guinéens », a-t-il rassuré.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin