De la satisfaction, c’est le sentiment général qui s’est dégagé ce samedi, 30 juin 2018 dans la préfecture de Télimélé à l’issue des épreuves du baccalauréat unique session 2018. Candidats et encadreurs assurent qu’il n’y a eu aucune irrégularité enregistrée au cours de cet examen national, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

« L’examen s’est déroulé dans le calme. On a enregistré aucune fausse note ni de la part des candidats, ni de la part des surveillants. Les candidats ont respecté les règlements généraux de l’examen, ainsi que les surveillants. Aucun téléphone n’a été vu dans les salles d’examen, depuis le 27 juin jusqu’à aujourd’hui 30 juin 2018 ».

C’est la première réaction de Mamadou Diallo, délégué scolaire de l’enseignement élémentaire de la commune rurale de Missira et chef du centre de l’école primaire du centre de Télimélé, au terme des dernières épreuves du baccalauréat dans la préfecture.

Le délégué du centre de Mindia, Koïkoï Koïvogui, abonde dans le même sens : « Le baccalauréat s’est déroulé dans les meilleurs conditions. Depuis qu’on a commencé jusqu’à aujourd’hui, nous n’avons pas enregistré des cas qui puissent porter atteinte aux bons résultats des candidats.

Les enfants se sont très bien comportés, ils ont travaillé dans la discipline et dans le calme. Les sujets étaient à leur portée, selon ce qu’ils m’ont expliqué. Je pense que les résultats sont prometteurs », a-t-il dit. Selon ces responsables, les fraudes et autres fuites de sujets dont certains font cas, n’ont pas été constatées à Télimélé.

A l’issue de cet examen, une ambiance festive régnait dans les deux centres d’examen de la ville de Télimélé. Plusieurs se réjouissent de la fin de ces épreuves et du climat dans lequel elles se sont déroulées : « Cette année, nous sommes très contents du déroulement du bac à Télimélé. Les sujets sont vraiment abordables. Tous les sujets qu’on nous envoyés au bac, nos professeurs nous les avaient enseignés.

C’est le moment de les remercier et remercier aussi nos ainés de la coordination internationale pour le développement de Télimélé (CIDT), qui nous ont envoyés des enseignants pour nous faire des révisions intensives juste avant le début des examens nationaux. Cette année, nous espérons que Télimélé va avoir assez d’admis au bac », souligne Mamadou Tafsir Diallo, candidat en Sciences Sociales au lycée Ley-wendou.

Les candidats des quatre lycées de Télimélé ont rejoint leurs familles respectives, dans l’espoir qu’ils vont tous se retrouver à l’université ou dans institutions d’enseignement supérieur l’année prochaine.

De Télimélé, Ousmane Dieng pour guineematin.com

Téléphone : 622525250

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin