Le ministre des sports, de la culture et du patrimoine historique a effectué, ce dimanche 22 juillet 2018, une visite au centre de formation de footballeurs d’Antonio Souaré. Un complexe sportif situé à Yorokoguéyah dans la préfecture de Dubréka. Sanoussy Bantama Sow est allé constater les travaux en cours sur place. Et son constat est plutôt satisfaisant, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

C’est la première visite de l’actuel ministre des sports, de la culture et du patrimoine historique, Sanoussy Bantama Sow, au centre de formation de footballeurs que le président de Fédération guinéenne de football, Antonio Souaré, est en train de construire à Yorokoguéyah dans la préfecture de Dubréka. Un complexe comprenant deux stades quasiment achevés, un centre technique, des logements pour les joueurs et un hôtel de haute classe entre autres.

Après avoir visité toutes les installations et constaté les travaux déjà réalisés, le ministre a relevé un constat hautement satisfaisant : « Ce que j’ai vu ici, c’est no comment, c’est venez-voir. La seule chose que j’ai à dire après avoir visité ce complexe, c’est de prier le bon Dieu pour qu’il donne santé et longue vie à Antonio Souaré pour que ce projet puisse aller à son terme. Parce que le problème de la Guinée, c’est que les gens ne savent pas c’est que c’est qu’investir, ceux qu’on appelle hommes riches sont souvent comme celui qui vend des gâteaux. Il achète la farine, il fait les gâteaux et les vend pour avoir tout de suite son intérêt. Les gens n’ont  pas une vision pour dire que je vais investir des millions aujourd’hui pour les récupérer dans 10 ans. Ce que Antonio est en train de faire, je vous assure que la Guinée en tirera les bénéfices. Et je me dis que si ce centre-là réussit, les coupes d’Afrique à venir la Guinée n’aura pas de concurrents. J’ai eu l’opportunité de visiter Génération Foot au Sénégal, j’ai visité l’institut Djambar qui est l’un des plus grands centres du Sénégal, mais ce n’est pas comparable avec ce que j’ai vu ici », a déclaré Bantama Sow.

Le ministre a félicité et encouragé Antonio Souaré pour cette initiative avant d’inviter d’autres personnes à prendre son exemple, en investissant dans des domaines pouvant contribuer au développement de la Guinée. Sanoussy Bantama Sow a eu à s’exprimer aussi à cette occasion, sur les préparatifs de la Coupe d’Afrique des Nations 2023 prévue en Guinée. Là-dessus, il a tenu à rassurer ceux qui sont encore sceptiques quant à la capacité de la Guinée à abriter cette compétition.

« D’abord, avant la CAN 2023, nous sommes décidés à remporter la CAN 2019, parce que le centre technique sera bientôt opérationnel et d’ici 2019, je pense que ce centre-là aussi sera opérationnel. Maintenant en ce qui concerne la réalisation des infrastructures pour la CAN 2023, ça je vous assure que nous allons le faire. Il n’y a pas trois jours, le président de la République m’a appelé, il m’a mis en contact avec quelqu’un qui travaille sur les infrastructures au Cameroun. Et, le COCAN et le ministère sont en train de travailler pour réussir cette belle fête.

Certains pensent aujourd’hui que la Guinée est en retard mais on n’est pas en retard. Je tiens à rappeler qu’il y a deux CAN qui nous séparent de la CAN 2023. Et la plupart des investisseurs qu’on a rencontrés, ils sont capables de faire un stade en moins d’un an. Dans la semaine qui va commencer, nous allons rencontrer le Premier ministre qui va nous donner une feuille de route claire et nette pour rentrer dans la phase de réalisation des travaux pour la CAN 2023 en Guinée », a annoncé le ministre en charge des sports.

De son côté, l’hôte du ministre s’est réjoui de cette visite. Pour Antonio Souaré, la venue de Bantama Sow dans son centre en chantier, est un motif de fierté qui ne fera que le galvaniser : « C’est toujours une fierté quand un haut responsable de votre pays vient voir ce que vous avez fait et vous avez apporté aussi comme contribution, parce que ce travail n’est pas fait pour moi ni pour mes enfants, c’est fait pour la jeunesse guinéenne. Pour le football guinéen et le football africain.

Donc c’est une grande fierté que les responsables, les décideurs du pays viennent voir ce qui est déjà réalisé et ce qui reste à faire. Si tout va bien nous comptons inaugurer ce centre avant décembre 2019. Parce que, aujourd’hui tout est en place sauf le stade de 15 000 places qui sera achevé vers les mois de mai-juin. Et je vous assure qu’en fin d’année prochaine, les compétitions des clubs se passeront ici à Yorokoguéyah. Donc c’est une très grande fierté, merci au ministre, merci au président de la République », a dit le président de la FGF.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628124362

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin