Des accrochages ont éclaté dans la journée de ce mardi, 21 janvier 2020, entre des partisans et des opposants du FNDC. Le Front National pour la Défense de la Constitution appelle les Guinéens à manifester à nouveau aujourd’hui et demain pour s’opposer au projet de nouvelle Constitution qui permettrait au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat en 2020.

Des habitants de Taouyah ont voulu répondre à cet appel, mais ils se sont heurtés à des contre-manifestants, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Pendant plusieurs minutes, les deux camps rivaux ont échangé des jets de pierres, coupant la circulation entre Taouyah et Hamdallaye. « Les manifestants sont venus de Bambéto et de Hamdallaye dans l’intention de brûler des pneus ici et attaquer nos boutiques. Nous aussi, on s’est opposés à eux et on a échangé des jets de pierres », a expliqué un contre-manifestant, interrogé par notre reporter.

Mais, les forces de l’ordre sont vite intervenues pour disperser jeunes qui s’affrontaient. Ils ont procédé à plusieurs interpellations dans les rangs des partisans du Front National pour la Défense de la Constitution. Selon nos informations, ce sont les contre-manifestants qui indiquaient aux forces de l’ordre les personnes à arrêter.

Le calme est revenu sur les lieux et la circulation a repris dans la zone.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel: 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin