Jacques Gbonimy, président du parti UPG

Déclaration : Le Bureau Politique de l’Union pour le Progrès de la Guinée, conscient de la dangerosité du Covid 19, fait siennes toutes les mesures barrières prises ici et là par les autorités compétentes. Il félicite et encourage tous les cadres qui s’emploient jour et nuit à lutter contre la propagation de cette pandémie du siècle.

Dans le même ordre d’idées, le parti UPG, eu égard à l’augmentation exponentielle des cas confirmés et à la faiblesse de nos moyens tant humains que matériels, demande aux autorités compétentes, en plus de la fermeture des établissements d’enseignement, des maquis et des lieux de culte, de prendre en compte les mesures suivantes :

1- donner trois jours précédés d’une large sensibilisation aux populations pour s’approvisionner en denrées alimentaires en prévision de deux semaines de confinement ;

2- fermer tous les marchés de Conakry pour deux semaines ;

3- interdire strictement, sans demi mesures, les entrées et les sorties de Conakry pour deux semaines ;

4- recruter en nombre suffisant du personnel pour la prise en charge des patients confirmés ;

5- mettre à disposition des infrastructures et équipements adéquats pour le traitement des cas confirmés ;

6- la prise en charge des factures d’eau et d’électricité pendant la durée de la maladie ;

7- au lieu de distribuer du riz à une infime partie de la population, faire diminuer le prix de cette denrée en négociant avec les importateurs ;

8- décentraliser les laboratoires d’analyse de l’ANSS dans les quatre régions naturelles en prévision à un éventuel débordement de la pandémie vers l’intérieur du pays.

L’UPG estime que ces mesures supplémentaires aideront le pays à endiguer le mal qui ravage sans pitié les nations qui nous aident habituellement dans la lutte contre les grands maux.

La souveraineté que nous chantons sur tous les toits et à toutes les occasions a un prix à payer par tous les moyens en vue de protéger nos aimables populations déjà éprouvées par des conditions de vie précaires.
Le parti UPG pense ainsi contribuer à la lutte contre la pandémie du Covid 19 dans notre pays et espère être entendu par l’ensemble des Institutions et Organisations engagées dans ce processus d’éradication.

Que Dieu nous sauve !

Vive la République !

Vive l’UPG !

Fait à Conakry, le 5 avril 2020.

L’UPG

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin