Image d’archive

Un mouvement de colère a eu lieu ce mardi, 2 juin 2020, au quartier Baïlobaya, dans la préfecture de Dubréka. Plusieurs jeunes sont descendus dans la rue pour protester contre les délestages électriques. Mais finalement, la manifestation s’est transformée en une lutte contre le port obligatoire de masque, en vigueur depuis le 18 avril dernier en Guinée. Selon un citoyen qui a joint la rédaction de Guineematin.com au téléphone, les manifestants ont exigé à tous les passants de retirer leur masque de protection, parce que pour eux, le coronavirus n’existe pas en Guinée.

« Ils ont érigé des barricades et ils exigent aux passants d’enlever leurs bavettes. Quand j’ai interpellé l’un d’entre eux pour en savoir les raisons de leur mouvement, il m’a répondu que la maladie n’existe pas. Ils croisent le fer avec les policiers qui tentent de rétablir l’ordre. Apparemment, il y a eu un antécédent. Les jeunes auraient d’abord manifesté contre le délestage du courant. Quand la police est venue, ça a pris une autre tournure. Mais, la situation est très tendue au moment où nous parlons (12h 20). Ils ont failli casser ma voiture. Toute la route est barricadée et les pneus sont brûlés un peu partout », raconte notre informateur qui cherchait à se frayer un chemin.

Un reporter de Guineematin.com est en route pour Baïlobaya, afin de mieux vous informer sur cette manifestation.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com