L’on s’attendait au verdict dans le dossier opposant le Colonel Mamoudou Kaba, officier de gendarmerie, et le Substitut du Procurer de Dubréka, Abou Nantenin Konaté, ce jeudi 25 juin 2020. Mais, pour des raisons qu’on ignore, la Cour d’Appel de Conakry a prorogé le délibéré pour deux semaines, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

C’est un dossier qui a fait jaser dans la cité. Le Colonel Mamoudou Kaba est jugé depuis quelques semaines pour des faits de menaces de mort, outrage à magistrat, injures publiques, coups et blessures volontaires et atteintes à la liberté individuelle. Le plaignant est le substitut du procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Dubréka.

En effet, c’est au barrage de Kénendé, où était installé un barrage pour contrôler l’isolement de Conakry suite au coronavirus, qu’un différend a opposé l’officier au magistrat dans la soirée du 4 mai 2020. Le magistrat dit avoir été violenté, injurié et séquestré au camp Kwame Nkrumah sur ordre du Colonel Mamou Kaba. Le plaignant parle également du vol de 45 millions de francs guinéens dans sa voiture dont le colonel détenait la clé durant sa séquestration.

Après avoir porté plainte, la toute première audience a eu lieu le 27 avril 2020, avant les réquisitions et plaidoiries deux semaines plus tard. Au cours de ces réquisitions, le procureur Mamadou Dian Bora Diallo avait sollicité la condamnation du Colonel Mamoudou Kaba à 18 mois de prison ferme et à 5 ans d’interdiction d’exercer ses fonctions dans les barrages. L’avocat de la défense avait plaidé le renvoi du colonel des fins de la poursuite pour délit non constitué.

C’est dans ce cadre que la Cour avait fixé la date de ce jeudi, 25 juin 2020, pour décider du sort du Colonel Mamoudou Kaba. Mais, au moment où tout le monde s’attendait au verdict, la cour a prorogé la décision jusqu’au 9 juillet 2020.

Nous y reviendrons !

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 620 589 527/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin