Comme prévu par les autorités, l’école guinéenne a rouvert ses portes ce lundi, 29 juin 2020, après trois mois de fermeture due à la crise sanitaire liée au coronavirus. Les élèves en classe d’examen ont repris le chemin des classes à un moment où la pandémie de Covid-19 sévit encore dans le pays. Et selon le constat d’un reporter de Guineematin.com, les cours ont effectivement repris dans le respect des normes sanitaires aux lycées Bonfi et 1er mars, tous les deux situés dans la commune de Matam (Conakry).

Au lycée Bonfi, le proviseur Alhassane Bérété indique que moins de la moitié des élèves attendus ont répondu présent. Mais cela n’a pas empêché la reprise des cours. Et cela dans le respect strict des mesures barrières permettant d’éviter la propagation du coronavirus.

Alhassane Bérété, proviseur du lycée Bonfi,

« Aujourd’hui, à 7 heures, les élèves étaient au tour du mât, tous portant des masques. Le port des masques est obligatoire pour les élèves et les enseignants, tout comme le lavage des mains qui se fait grâce au dispositif mis en place à cet effet à la rentrée de l’école. Pour cette première journée, on devait avoir 524 candidats au total pour le baccalauréat, mais il y a eu 234 présents dont 89 filles. Au niveau des enseignants programmés, tous les 24 sont présents. Actuellement, tous les élèves sont en classe avec les enseignants et les cours se passent très bien au lycée Bonfi », s’est félicité le proviseur de cette école.

Sékou Camara, proviseur du lycée Matam

Au lycée 1er mars de Matam également, le proviseur Sékou Camara se réjouit de la reprise effective des cours dans le respect des mesures barrières. « Dans mon établissement, tout va bien. Parce qu’on a reçu les kits de lavage des mains, les thermo flash, le savon et l’eau de javel. Comme vous l’avez constaté, les kits sont installés devant les salles de classe et les élèves sont également installés dans les classes en raison de 25 élèves par salle. On a que les terminales sciences mathématiques, sciences expérimentales et sciences sociales ce matin et le soir on va recevoir ceux de la 10ème année.

On pouvait installer les deux niveaux mais en voyant leur effectif, on a jugé utile de les répartir. Quand on prend les terminales, ils sont au nombre de 650 et les 10ème années c’est 480, donc ça donne mille et quelques élèves. On ne peut pas accepter mille et quelques élèves dans la cour sachant déjà que la maladie qui existe à l’heure actuelle demande la distanciation. Donc, on a décidé de les répartir. Ce matin, il y a 18 groupes pédagogique mais je peux vous rassurer que les élèves sont massivement venus », a dit le proviseur du lycée Matam.

Aïcha Bangoura, élève en classe de TSM au lycée Matam

Du côté des élèves, cette reprise des cours est un ouf de soulagement. « Ça a été dur pour moi de rester tout ce temps à la maison. Aujourd’hui, je remercie le bon Dieu de nous avoir permis d’être à l’école. Les cours se passent bien et toutes les mesures prises par les autorités sanitaires dans le cadre de la lutte contre le coronavirus sont respectées dans mon école », a confié Aïcha Bangoura, élève en classe de terminale sciences mathématiques au lycée Matam.

A noter que la reprise des cours n’a pas eu lieu dans toutes les écoles ce lundi. Certains établissements scolaires ont dû reporter cette rentrée à la demande du ministère de l’éducation, le temps de mettre en place les dispositifs nécessaires pour assurer la sécurité sanitaire des élèves et de leurs enseignants.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel: 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin