La préfecture de Mandiana est actuellement coupée de ses sous-préfectures. C’est seulement par des déviations que les conducteurs de motos et de véhicules font le trajet. Les communautés ont donc décidé de construire des ponts artisanaux sur les différentes déviations pour réussir à rejoindre le centre-ville de Mandiana.

Dans la journée d’hier, vendredi 03 juillet 2020, un minibus a malheureusement fini sa course sous un de ces ponts artisanaux à cause de la vétusté, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Les populations de Mandiana sont éprouvées par la dégradation très poussée de leurs routes. Pour accéder à la commune urbaine, les chauffeurs et autres détenteurs d’engins roulants sont obligés d’emprunter des déviations où sont construits des ponts artisanaux. Ce qui constitue un parcours périlleux pour les usagers. Dans l’après-midi d’hier, un chauffeur de minibus a fini sa course sous un pont artisanal à cause de la vétusté des installations.
Interrogé, Moussa Cissé, chauffeur est revenu sur les faits. « C’est un pont de fabrication artisanale qui a causé l’accident. Nous sommes arrivés au niveau du pont aux environs de 14 heures. Vu l’état du pont, j’ai dit à tout le monde de descendre et je suis resté seul dans la voiture. Lorsque j’ai cherché à traverser le pont, mon véhicule est allé sous le pont. Ce sont les passagers qui m’ont aidé. Heureusement, il n’y a pas eu de blessé, ni de mort », a-t-il expliqué.

Dès après cet accident, Inoussa Keita, le responsable du syndicat des transporteurs, en a profité pour interpeller les autorités. « Ce pont artisanal reliait plusieurs districts qui sont Djoma Sirimana et Djoma Djilengbe. Nous interpellons les autorités pour nous venir en aide », a-t-il plaidé.

De Mandiana, Mamady Konoma Keita pour Guineematin.com

Tél. : 625810326

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin