Dr Alpha Mamadou Baldé, ancien député uninominal de Tougué

Quelques heures seulement après la publication de notre article intitulé « condamnation des voleurs de bétails à Tougué : les éleveurs non satisfaits de la prestation de leur avocat » hier, jeudi, 20 juillet 2020, l’ancien député uninominal de la préfecture, l’honorable Alpha Mamadou Baldé a sérieusement été pris à partie sur la plateforme de l’Union des Associations pour le Développement de Tougué (UADT), rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

La sortie médiatique de l’ancien député uninominal de Tougué, l’honorable Dr Alpha Mamadou Baldé, dans la matinée d’hier, jeudi, 09 juillet 2020, sur les antennes de la radio GPP FM Foutah, relayée le même jour par votre quotidien en ligne Guineematin.com a provoqué un tollé général au sein de la plateforme de l’Union des Associations pour le Développement de Tougué (UADT). Au point que l’ancien parlementaire de l’opposition s’est vu obligé de nier le contenu de notre dépêche.

« Je conteste les déclarations contenues dans cette publication. La plupart des déclarations sont fausses en tout cas en ce qui me concerne. Dans mon interview avec la Radio GPP je n’ai jamais dit que nous victimes nous ne sommes pas d’accord des prestations de l’avocat. Au contraire, j’ai bien apprécié sa contribution tout en déplorant le temps insuffisant qu’il a eu pour aller à la rencontre de certains témoins qui se cachent dans les villages peut être ! Le procès a été expédié assez vite. Cette situation ne dépendait pas de l’avocat, les raisons sont ailleurs. Bref je pense que les auteurs de certaines contrevérités n’ont pas pris le temps de fouiller en profondeur avant d’écrire et c’est dommage. Mais !!! » a-t-il écrit aux ressortissants de Tougué.

Cette situation est d’autant plus curieuse que les vraies victimes dont les noms sont effectivement mentionnés dans le dossier se sont mobilisées à Tougué, dans la matinée d’hier, jeudi, 09 juillet 2020 pour aller remercier le Juge de Paix de la localité, apparemment au moment où l’ancien député s’exprimait sur les antennes de GPP FM Foutah, sans aucune concertation préalable avec les principaux concernés.

Si alors il se fait rattraper par sa sortie médiatique, il doit pouvoir avouer qu’il avait clairement dit et en bon poular sur les antennes de la radio GPP FM : « Effectivement, j’ai appris et j’ai vu aussi un écrit. Mais, si ça ne tient qu’à moi seul, nous allons interjeter appel, parce que le jugement a été trop expéditif. Notre avocat n’a pas pu bien préparer les témoins qui devaient être interrogés. Il devait se rendre là où les bœufs ont été retrouvés échanger avec les habitants de ces localités pour savoir comment ces voleurs ont-ils été arrêtés. Qui les avait arrêté…Nous aider à bien ficeler notre dossier, parce que c’est pour cette raison qu’on recrute un avocat » a-t-il déclaré.

Poursuivant son intervention, il a aussi laissé entendre que la présence de l’avocat au procès n’a pas été suffisante pour dissuader et qu’elle comportait d’ailleurs des apparences trompeuses.

« Cependant, là-bas, ils l’ont fait à la dimension de Tougué. La population de Tougué n’est pas habituée à des procès de ce genre. C’est deux fois depuis que Tougué est Tougué qu’un avocat est allé là-bas pour aider dans un procès. Ce qu’ils ont vu là-bas, certains d’entre eux vont dire qu’on ne peut pas aller au-delà. Mais, nous, nous savons qu’on peut faire mieux. Par exemple, le prévenu de Poréya a été pris avec une chèvre. Lui, il a été condamné à 5 ans de prison ferme. Ils ont comparu ensemble, les deux voleurs. Celui des 8 têtes de bœufs a été condamné à 3 ans. Comment voyez-vous cette affaire vous ? Ils ont comparu ensemble, mais pas aujourd’hui et demain » a-t-il ajouté.

A la question de nos confrères ( qui l’ont compris de la même manière que nous) de savoir s’il n’est pas satisfait du travail de l’avocat qui a été envoyé sur le terrain pour aider les victimes, Dr Alpha Mamadou Baldé a répondu : « vous savez, il a fait ce qui était à son pouvoir. Peut-être que c’est jusque-là qu’il pouvait. Mais, nous, nous allons dire qu’il est arrivé aujourd’hui, le procès a eu lieu le lendemain. S’il avait pu être été là-bas 3 jours avant le procès pour échanger avec les victimes, trouver des témoins qui pouvaient venir déclarer à la barre que ce sont eux qui ont arrêté ces enfants, voici là où ils ont été arrêtés, les bœufs se présentaient comme ça, c’est tel qui a commissionné ces enfants qui ont convoyé jusqu’ici, on aurait eu où nous accrocher plus que ça. Mais, si nous interjetons appel et que Dieu nous aide à arriver à Conakry, nous allons augmenter un avocat sur lui pour voir encore si ça ne va pas changer (…) » a-t-il insisté, comme pour dire que le dossier semble être plus lourd que Me Thierno Souleymane Baldé.

Seulement, « Il (parlant de l’avocat) ne doit pas dire que c’est impossible. Il n’a qu’à dire que nous avons envoyé jusqu’ici. C’est une victoire qui n’est pas petite, mais ça peut aller au-delà, parce que pour les 8 têtes de bœufs, ils parlent d’une amende de 60 millions. Quand est-ce ils vont être payés ? Qui va les payer ? Ce n’est pas une simple parlotte ça ? 60 millions, ils se les partagent là-bas pour manger ! Même si on les paye, nous n’allons pas voir la couleur de cet argent. Nous ne sommes pas du tout convaincus. Le travail a été trop expéditif. Notre avocat n’a pas pu travailler avec nous les victimes. Il est arrivé là-bas à midi, ils ont tranché immédiatement. Il n’a dit que ce qu’il pouvait dire et ce qu’il savait. Il n’avait pas des informations fiables, parce qu’il n’a pas pu aller à temps. Une décision de justice ne pouvait pas tombée en une journée dans une affaire de ce genre. Le procès devait prendre 3 jours au moins, pour permettre à tous ceux qui voulaient parler de prendre la parole. Mais, taper là-bas et égorger là-bas, nous n’avons eu que le sang, on n’a pas eu la viande» a-t-il conclu.

Guineematin.com vous propose, ci-dessous l’intervention du Dr Alpha Mamadou Diallo sur les antennes de la radio GPP FM hier, jeudi 09 juillet 2020, sur la condamnation des voleurs de bétails par la justice de paix de Tougué :

De Labé, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin