Elhadj Mamoudou Camara, grand imam de Kindia

Par Amadou Diouldé Diallo : La douceur des légumes et agrumes, l’abondance du cheptel et la richesse de son sol et sous-sol ne suffiraient pas à exprimer la grandeur de l’acte posé par le grand imam de Kindia, Elhadj Mamoudou Camara. Il faudra y ajouter l’immensité des eaux de la façade atlantique et celles de nos trois bassins fluviaux. Ajoutez-y les sept merveilles du monde et vous aurez ainsi magnifié ce qu’un homme de Dieu, sorti de sa retraite spirituelle, a pu faire pour unir les hommes et renforcer leurs liens.

En effet, construire ou rénover une maison relèvent tout naturellement du déjà vu et du déjà connu, surtout quand les victimes Cellou Dalein Diallo et sa belle-famille, peuvent le faire en un battement de sourcils.

Mettant en avant la solide et longue amitié entre sa famille et celle de Docteur Alpha Oumar Diallo, Elhadj Mamoudou Camara, a pris rendez-vous avec l’histoire en procédant à une collecte de fonds, pour rénover la maison saccagée lors des douloureux événements qui ont récemment secoués la ville de Kindia. Une maison bâtie à Féréfou, sur un terrain acquis grâce à son père, illustre descendance de Manga Kindi Camara, le fondateur de Kindia. Elhadj Mamoudou Camara, a senti la responsabilité du devoir vis à vis de la famille de Docteur Alpha Oumar Diallo qui l’avait confiée à la sienne dans ce Kindia cosmopolite. C’est donc lui, le père de cette famille de Porédaka, qu’il ne pouvait pour rien au monde abandonner dans les mains des destructeurs de notre nation dont les fondements reposent sur la richesse de sa diversité.

Le geste vaut la geste, pour faire la farandole glorieuse d’une pièce de théâtre à la symphonie achevée, surtout en ces moments, où l’unité nationale et la cohésion sociale sont fortement éprouvées, du fait des marchands d’illusions accrochés à leurs intérêts sordides.

Personne ne peut denier à Hadja Halimatou Dalein Diallo d’être native de Kindia qui a poussé la reconnaissance des éminents services rendus par son père jusqu’à lui donner le nom de l’hôpital régional. Et, comble d’attachement à ce bel et élégant homme, il repose à l’intérieur du temple où de jour comme de nuit, il a veillé sur la santé de tous les fils de Kindia. Comme l’avait fait avant lui un autre fils de Mamou, Docteur Alpha Oumar Barry de Saramoussaya.

Originaire de Porédaka, cousin d’Elhadj Boubacar Telli Diallo, le premier secrétaire général de l’OUA, Docteur Alpha Oumar Diallo s’est installé à Kindia, dont la Mosaïque est un Kaléidoscope flamboyant de convergences de populations, fondues dans un vivre ensemble paisible et solidaire.

Ce qui est visible et appréciable partout du Kania au Téné, du Tamisso au Sannoun.

Ce geste d’Elhadj Mamoudou Camara est un véritable coup de canif porté à tous ceux qui se servent de l’ethnie et de la région comme fonds de commerce pour atteindre leurs sinistres objectifs. C’est pourquoi, tous les Guinéens, doivent prendre de la hauteur pour s’affranchir des chapelles de la division, de la discrimination et de l’exclusion.

Ce message fort d’Elhadj Mamoudou Camara doit être amplifié afin qu’il inspire chacun de nous à préserver les acquis de la nation unie et prospère. De par le droit coutumier et civil, tout Guinéen est partout chez lui sur les 245 857 Km2 du territoire national. A cela viennent s’ajouter l’histoire, la géographie et la communauté de destin de tous ses fils, fiers héritiers et dépositaires des valeurs cardinales d’un passé glorieux de vie sociétale commune, largement exprimés dans la charte de Kouroukanfuga, la Constitution du Fouta théocratique, les civilisations des peuples de la côte et de la forêt.

Comme le dit l’adage, « la feuille appartient à l’arbre même quand elle s’égare dans la crinière du lion ».

La famille de Docteur Alpha Oumar Diallo est bien de Kindia, sous l’autorité morale d’Elhadj Mamoudou Camara, cet arrière-petit-fils de Manga Kindi Camara, qui vient de rentrer dans l’histoire des grands hommes de notre pays, par la grande porte.

Amadou Diouldé Diallo, Journaliste –historien

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin