Dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com, Elhadj Naby Camara, l’imam de la mosquée centrale de Sanoyah km 36, s’est exprimé sur la réouverture exceptionnelle des mosquées à l’occasion de la fête de Tabaski. Le leader religieux salue cette décision, même s’il la juge non satisfaisante. Il souhaite que les autorités du pays acceptent que cette réouverture des mosquées (qui sont fermées depuis le 26 mars 2020 pour cause de Covid-19) soit maintenue après la fête.

« Si aujourd’hui nos autorités ont décidé de rouvrir les mosquées et espaces de prière à l’occasion de la fête de Tabaski, on ne peut que se réjouir. Nous sommes très contents de cette décision, même si nous pensons qu’elle est insuffisante parce que cette réouverture ne concerne que la prière de l’Aïd. Alors que nous, notre souhait est que les mosquées soient définitivement rouvertes.

Donc, nous exhortons nos autorités à faire en sorte que cette décision soit pérenne pour que les fidèles musulmans puissent aller prier dans les mosquées, tout en respectant les mesures barrières. Il est important qu’on accepte cela parce que c’est dans les mosquées qu’on peut mieux implorer la grâce de Dieu pour qu’il nous débarrasse de cette pandémie. Mais comment peut-on combattre une telle maladie si les maisons de Dieu sont fermées ? » S’interroge notre interlocuteur.

Elhadj Naby Camara invite les autorités religieuses à faire des propositions concrètes au président de la République, en vue de la réouverture définitive des lieux de culte. « Ceux qui sont autorisés à parler aujourd’hui au nom de l’islam dans notre pays, je veux nommer le secrétariat général des affaires religieuses et le haut conseil islamique, ont la lourde charge d’analyser cette situation afin de proposer au président de la République une issue favorable à tous les fidèles musulmans.

Nous savons déjà que ce sont des cadres instruits et responsables qui composent ces deux entités. Donc, qu’ils aillent voir le président de la République avec des propositions pour que dès après la fête de Tabaski, on puisse continuer à prier dans les mosquées. En tout cas, nous nous pensons aujourd’hui qu’il est bien possible de rouvrir les mosquées », a laissé entendre le premier imam de la mosquée centrale de Sanoyah km 36.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin