Élève à « l’école de l’amitié » de Dubréka, Mamoudou Touré s’est classé premier au brevet d’étude du premier cycle (BEPC) session 2020 dans la région de Kindia. Rencontré récemment par un journaliste de Guineematin.com, cet adolescent qui fait aujourd’hui la fierté de toute une préfecture a dit avoir été surpris par ce résultat qui le place à la tête du classement général des admis à cet examen.

Mamoudou Touré, premier de la région de Kindia au BEPC

« Dans un premier temps, j’avais peur. Mais, lorsqu’on a annoncé que je suis admis et classé premier de la région, je suis allé d’abord à l’école pour vérifier. Quand je suis arrivé à l’école, j’ai vérifié, j’ai trouvé effectivement que je suis le premier de la région de Kindia. Donc, j’étais désormais très content. La nouvelle a été une surprise pour moi parce je disais que parmi toutes les écoles de la région, il était difficile que je sois premier », a confié Mamadou Touré.

S’agissant de sa nouvelle aventure qui doit bientôt commencer au lycée, cet adolescent qui veut devenir comptable dit être très déterminé. D’ailleurs, il promet de multiplier ses efforts pour toujours être le premier de sa classe et surtout au Baccalauréat qu’il doit normalement affronter dans trois ans.

« Je compte travailler plus dans les classes supérieures. Je veux être toujours premier au lycée, surtout au bac. Je souhaite devenir comptable. Je dis toutes mes félicitations à tous ceux qui sont admis et bon courage à ceux qui n’ont pas eu la chance d’être admis. Je leur dis de ne pas se décourager parce qu’ils ne savent pas pourquoi ils ne sont pas admis cette année. Je remercie mes parents et tous les encadreurs de mon école pour tout ce qu’ils ont fait pour que je sois premier », a ajouté Mamoudou Touré.

Pour Yakouba Diabaté, le principal du Collège de « l’école de l’amitié » de Dubréka, c’est seulement le travail acharné qui a prévalu au classement de Mamoudou Touré à la tête de la région de Kindia.

Yakouba Diabaté, principal du collège de l’amitié de Dubréka

« Il n’y a rien de surnaturel. C’est du travail rien que du travail qui a prévalu à ce résultat. Les parents, les enseignants et les encadreurs se sont mis à la tâche… Je dirais aux apprenants que quand ils viennent à l’école, qu’ils acceptent l’éducation, qu’ils acceptent d’être formés. Qu’ils sachent que l’éducation et la formation sont une partie de leur mission à l’école. Maintenant, ce que je demande à Mamoudou Touré, c’est de ne pas reculer. Il n’a qu’à continuer à fournir beaucoup plus d’efforts. Qu’il sache qu’il y a des gens qui sont jaloux de son rang. Personne n’est contre lui ; mais, tout le monde veut avoir son rang. Chacun veut faire plus que lui. Donc, il n’a beaucoup travailler », a conseillé Yakouba Diabaté.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél: 622919225 / 666919225

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin