Faute d’agrément, le Parti de l’Unité et du Renouveau (PUR) n’a pas pu présenter de candidat à la présidentielle prévue pour se tenir le 18 octobre prochain. Toutes les démarches menées à cet effet auprès des autorités guinéennes n’ont jusque-là pas abouti. Désormais, la jeune formation politique décide de passer par une démonstration de force dans la rue pour se faire entendre.

C’est dans ce cadre que les responsables du parti ont organisé un carnaval géant ce samedi, 19 septembre 2020, à Conakry, pour demander aux autorités de leur délivrer le document légal qui leur permettra d’exercer leurs activités sur le terrain, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

De nombreux citoyens, en majorité des jeunes, se sont mobilisés derrière le président du PUR, Mamadou Louda Baldé, pour réclamer l’agrément de cette formation politique. Le carnaval est parti de la maison des jeunes de Dixinn à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, via la corniche, avant de continuer vers l’échangeur pour revenir au point de départ. Avec cette mobilisation, les responsables du Parti de l’Unité et du Renouveau espèrent faire entendre raison aux autorités guinéennes.

« A travers ce carnaval, je voudrais dire aux jeunes qu’ils sont capables d’aller de l’avant. Nous leur disons que nous avons déposé notre dossier pour demander notre agrément avant la fin du dépôt des candidatures à la présidentielle, mais nous n’avons pas eu gain de cause. Nous nous sommes fait entendre du mieux que nous avons pu mais jusqu’à présent, on n’a pas été entendus. Maintenant, nous allons continuer ces manifestations pacifiques jusqu’à ce que nous puissions avoir gain de cause. A travers cet acte, nous avons voulu faire comprendre également à nos autorités qu’elles ont eu tort de ne pas nous laisser participer à cette élection présidentielle », a expliqué le président du parti.

Selon Mamadou Louda Baldé, certains partis en lice pour la présidentielle du 18 octobre ont déjà contacté sa formation politique pour former des alliances électorales. Mais, même s’il apprécie ces mains tendues, le jeune leader politique précise que cela n’est pas sa priorité. Il souligne que l’objectif premier du PUR, c’est de présenter un candidat à l’élection à venir pour tenter de conquérir le pouvoir et apporter le changement attendu par le peuple de Guinée. Et même si cela semble impossible au vu de la situation actuelle, l’opposant ne désespère pas pour l’instant.

« Ils ont fixé la date des élections pour le 18 octobre, mais rien ne prouve que ce délai sera respecté. Au cas où nous obtenons notre agrément et que cette élection soit repoussée, ça nous permettra de déposer notre dossier de candidature pour montrer ce que nous sommes capables. En attendant, nous n’allons pas lâcher le morceau jusqu’à ce que nous soyons rétablis dans nos droits », a laissé entendre le président du Parti de l’Unité et du Renouveau.

Le PUR n’exclut pas cependant de nouer une alliance avec un parti en lice pour la présidentielle si la date du 18 octobre reste maintenue.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com
Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com