A quelques jours de la reprise des manifestations du FNDC, l’Union des Forces Républicaines est sur le front de la mobilisation. A l’occasion de son assemblée générale hebdomadaire de ce samedi, 26 septembre 2020, le parti de Sidya Touré a appelé ses partisans à descendre massivement dans les rues le 29 septembre prochain pour exiger le départ du président Alpha Condé, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

La mobilisation, c’est le principal qui se pose au Front National pour la Défense de la Constitution, le 29 septembre 2020. Car c’est la première manifestation de rue que cette coalition de partis politiques et d’activistes de la société civile, opposés à un troisième mandat pour le président Alpha Condé, organise depuis le retrait de l’UFDG, qui a décidé de participer à la présidentielle du 18 octobre prochain. Et pour réussir ce pari, l’UFR a un rôle prépondérant à jouer. C’est pourquoi la formation politique s’active en ce moment dans la mobilisation de ses militants.

« L’objectif de cette manifestation, c’est le départ d’Alpha Condé. Si on a compris que Alpha Condé nous détruits, il nous divise, nous devons tous sortir le 29 septembre. Nous demandons aux Guinéens particulièrement aux responsables de l’UFR, militants et sympathisants de l’UFR, de sortir massivement le mardi 29 septembre, jour béni, pour demander le départ de Alpha Condé », a lancé Saïkou Yaya Barry, le secrétaire exécutif de l’UFR, devant plusieurs militants réunis au siège du parti, à Matam.

L’opposant ajoute que les mobilisations doivent commencer demain, dimanche, dans les quartiers. « Il faudrait que tout le monde sorte pour envahir l’autoroute. Nous devons pouvoir le faire parce que nous sommes capables de le faire. Le FNDC a appelé à la mobilisation. Sidya Touré a dit qu’il reste derrière les décisions du FNDC. Et il demande à ses militants et sympathisants de suivre les ordres du FNDC et de se mobiliser pour demander le départ d’Alpha Condé. Donc je vous demande d’être déterminés, courageux, et sortir le mardi pour dire qu’on en a marre et qu’on doit en finir avec ça », dit l’ancien député.

Les dernières manifestations appelées par le FNDC ont été systématiquement interdites par les autorités guinéennes. Celle du 29 septembre sera-t-elle autorisée ? Pour l’heure, aucune communication officielle n’a été faite dans ce sens.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel : 620589527/654416922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin