Amadou Lamarana Bah, porte parole du mouvement des gérants des points de vente Orange money

« … le samedi 30 janvier, nous allons partir en grève. Il ne s’agira pas de descendre dans la rue ; mais, nous comptons arrêter momentanément toutes les activités dans tous les points de vente Orange money. En plus, nous allons demander aux clients qui viennent d’aller créer un compte Momo (MTN Mobile money, ndlr) pour ceux qui n’en n’ont pas ».

Les gérants des points de vente Orange money comptent bien mettre leur menace à exécution. Ils annoncent que si leurs revendications ne sont pas satisfaites jusqu’au samedi prochain, 30 janvier 2021, ils déclencheront une grève à partir du lundi. C’est Amadou Lamarana Bah, l’un des porte-parole de leur mouvement, qui l’a confié à un journaliste de Guineematin.com lors d’un entretien réalisé ce mercredi.

Faut-il s’attendre à une paralysie du transfert d’argent via Orange money à partir du week-end prochain ? En tout cas, les acteurs évoluant sur le terrain, réunis au sein du Mouvement des points de vente sont bien décidés à partir en grève contre ce service. Le vendredi dernier, ils avaient animé une conférence de presse à Conakry pour donner un délai d’une semaine à la compagnie pour satisfaire leurs revendications. Mais depuis, rien n’a évolué dans le bon sens, déplore Amadou Lamarana Bah, l’un des porte-parole du mouvement.

« Jusqu’à présent, ni les distributeurs, ni la société Orange ne nous ont approchés pour une quelconque négociation. Donc, s’ils ne réagissent pas d’ici samedi, au plus tard, nous allons partir en grève à partir du lundi. Il ne s’agira pas de descendre dans la rue ; mais, nous comptons arrêter momentanément toutes les activités dans tous les points de vente Orange money. En plus, nous allons demander aux clients qui viennent d’aller créer un compte Momo (MTN Mobile money, ndlr) pour ceux qui n’en n’ont pas », a-t-il annoncé.

Les gérants des points de vente Orange money se plaignent de « multiples problèmes » auxquels ils sont confrontés dans leurs activités. Il s’agit notamment de la nette réduction de leurs commissions au niveau des transactions faites sur Orange money. « Actuellement, quand nous faisons un dépôt d’argent, on n’a qu’un intérêt de 0,27%. S’il s’agit d’un retrait, c’est 24,9%. C’est-à-dire, quand nous faisons un retrait de 50 000 francs, nous n’avons que 480 francs sur les 2000 francs qui constituent les frais de retrait.

Nous avons saisi les différents distributeurs à qui nous sommes liés. Car, ce sont eux qui ont des licences au niveau de la société Orange ; et, c’est à eux qu’appartiennent tous les points de vente Orange money. Ils nous ont simplement dit que c’est Orange qui en a décidé ainsi. Donc, c’est nous qui travaillons dur pour engranger tous ces milliards par jour pour la société ; mais, ce sont les distributeurs qui bénéficient plus avec Orange », déplore Amadou Lamarana Bah.

Pour éviter leur grève annoncée, les gérants des points de vente Orange money réclament le remboursement intégral de leurs commissions « injustement prélevées depuis trois mois » ; le maintien des commissions actuelles sur les dépôts ; le rehaussement des commissions sur les retraits de 24% à 50% ; l’amélioration du service client Orange money, en prenant en compte l’avis des PDV ; la création d’un service d’appel gratuit uniquement pour les PDV ; la prise en compte de toutes les erreurs de dépôts faites par eux, quel que soit le montant, entre autres.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Numéro (Orange Money…) : 626-66-29-27

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin