Elhadj Amadou Diouldé Diallo, journaliste-historien

Reporters Sans Frontières (RSF) se dit préoccupé par l’arrestation du journaliste Amadou Diouldé Diallo en Guinée. L’organisation internationale dénonce un emprisonnement qui viole droit de la presse.

Les réactions se multiplient non seulement en Guinée mais aussi à l’étranger, suite à l’arrestation du célèbre journaliste sportif et historien guinéen, Amadou Diouldé Diallo. Reporters Sans Frontières (RSF) a réagi ce lundi, 1er mars 2021, sur cette actualité.

L’organisation internationale de défense des droits des journalistes dit être « vivement préoccupée par ce 2ème emprisonnement d’un journaliste en lien avec ses activités et en violation du droit de la presse » et quelques semaines seulement « après qu’un de ses confrères a été condamné à 6 mois de prison pour diffamation ».

Accusé d’offense au chef de l’Etat, Amadou Diouldé Diallo a été interpellé samedi dernier, 27 février 2021, alors qu’il faisait du sport, à Conakry. Après 48 heures de garde à vue dans les locaux de la direction centrale de la police judiciaire, il a été auditionné ce lundi 1er mars, avant d’être déféré au tribunal de première instance de Dixinn.

Ce doyen de la presse sportive de Guinée sera entendu par un juge d’instruction, qui décidera ensuite de la nécessité de l’inculper ou non. S’il décide de l’inculper, le magistrat aura deux possibilités. Soit le mettre en liberté conditionnelle ou le placer sous mandat de dépôt à la maison centrale de Conakry.

A suivre !

Ismaël Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin